Son nouveau livre commence ainsi : "Sorti de l’hôpital sur le coup de Noël 2016, bénéficiant de peut-être quelques mois avant d’y revenir, je décidai de m’essayer à l’autobiographie. A mon âge (quatre-vingt-quatre ans), et dans mon état (plutôt précaire), il était temps."

Terrasse surplombant la mer avec une balustrade et un sol en damier au fond du ciel sans nuages
Terrasse surplombant la mer avec une balustrade et un sol en damier au fond du ciel sans nuages © Getty / Massimo Pelagagge

Jacques Roubaud a développé une œuvre prolifique qui comprend des ouvrages de prose, de poésie et des essais pour laquelle il a reçu plusieurs prix littéraires. Il s’essaie dans ce nouveau texte à une autobiographie romanesque, ou à un roman autobiographique. En écrivant, il interroge sa pratique, la réinvente sans cesse. Il chemine, il bifurque joyeusement pour mieux vous conduire dans ses moindres circonvolutions, pour aboutir à un livre dont il n’était pas certain de voir le bout. 

A propos de "Peut-être ou La nuit de dimanche (brouillon de prose) : autobiographie romanesque" aux Editions du Seuil, Jacques Roubaud dit : "Autobiographique est ce roman, ce brouillon de roman, donc, comme je viens de le décider ; de même tout roman est autobiographie de celui qui lui donne son nom."  Vous suivez ? peut-être que oui, peut-être que non ... En tous les cas, rendez-vous ce soir, pour en savoir plus, et tout comprendre ou pas ! 

 

Pastille sonore : Maurice Olender  

Choix musical :

  • Le Bal chanté par Guy Béart 
  • Extrait du CD Blaise Cendrars -  En bourlinguant (1995) 

Archives :

  • Blaise Cendrars lit son poème Iles
  • Georges Perec lit Je me souviens 
  • Archive Ina non identifiée

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.