Pénélope Bagieu est une dessinatrice de bandes dessinées devenue célèbre grâce à sa série « Culottées » où elle dessine et dresse le portrait de femmes qui en veulent. Elle publie aux éditions Gallimard BD un nouvel opus, « Sacrées sorcières », d’après Roald Dhal. Portrait dans l’Heure Bleue.

Pénélope Bagieu dans "Si tu écoutes, j'annule tout"
Pénélope Bagieu dans "Si tu écoutes, j'annule tout" © Radio France / AD/France Inter

Pénélope Bagieu fait ses armes et ses premiers dessins sur son blog BD « Ma vie est tout à fait fascinante » puis crayonne le personnage de « Joséphine » qui donnera naissance à une série d’albums. Dans ses personnages dessinés elle nous raconte : ses joies, ses doutes et ses difficultés d’être une femme. 

Très vite, elle s’installe dans le milieu de la bande dessinée comme une défenderesse des droits féminins jusqu’à exploser, avec les deux tomes des Culottées, portraits de femmes qui ont marqué l’Histoire, publiés en 2016 et en 2017.

En 2019, elle reçoit le Pris Eisner de la meilleure édition américaine d’une œuvre internationale, la plus haute distinction mondiale de la bande dessinée. Depuis le 10 mars les « Culottées » sont devenues des dessins animés visibles sur France Télévisions. 

Dans Sacrées sorcières, son dernier opus, elle adapte le conte obscur de Roald Dahl au plus grand bonheur des petits et des grands. 

Elle est à l’initiative aussi depuis le début de confinement en France de la création d’un dessin participatif géant sur les réseaux sociaux. 

À LIRE AUSSI

Choix musicaux : 

  • They say I'm different - Betty Davis 
  • Immortality - Pearl Jam 
  • J’irai pas - Brigitte Fontaine 

Archives : 

  • Archive Ina du 28 août 1999 : Louise Bourgeois parle de son travail d'artiste
  • Extrait de l’Heure Bleue du 23 mai 2017 : Virginie Despentes répond à la question «  Auriez-vous aimé être un garçon ? »
  • Archive Ina du 24 mai 2011 : Claire Brétecher réfléchit à la représentation des personnages féminins 
  • Archive Ina du 18 avril 2014 : Thérèse Clerc explique son espoir dans les jeunes femmes, « semeuses du futur qui peuvent faire advenir une autre civilisation »

Générique : Veridis Quo - Daft Punk

ALLER LOIN 

Pénélope Bagieu : Comment j'ai dessiné Sacrées Sorcières ?YouTube - France Inter
 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.