Une exposition où l’on découvre alors que, le monde des animaux, souvent perçu comme un bruit de fond, est en réalité une partition musicale plus complexe.

Méliphage bruyant (Manorina melanocephala)
Méliphage bruyant (Manorina melanocephala) © Maxppp / TUNS/picture alliance / Arco Images G/Newscom

Jusqu'au 8 janvier 2017, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente "Le Grand Orchestre des Animaux", inspiré par l’œuvre de Bernie Krause, musicien, bioacousticien et "traqueur" de sons à l’état sauvage. L’exposition, qui réunit des artistes du monde entier, invite le public à s’immerger dans une méditation esthétique, à la fois sonore et visuelle, autour d’un monde animal de plus en plus menacé.

Le catalogue publié à cette occasion constitue une exploration esthétique, scientifique et philosophique du monde animal. Il propose au lecteur de découvrir le travail de Bernie Krause et de mener une réflexion sur les enjeux liés à la préservation de la biodiversité à travers de nombreux textes de spécialistes. Réunissant photographies, cartes, schémas, sonogrammes ainsi que les œuvres des artistes présentés dans l’exposition, cet ouvrage est un véritable manifeste pour la sauvegarde de la beauté des écosystèmes. Les textes sont de Bruce Albert, Gilles Boeuf, d’Élisabeth de Fontenay, de Bernie Krause, François Bernard Mâche, Paul Shepard et de Vinciane Despret, philosophe et éthologue, invitée de l’Heure Bleue.

 Affiche de l'exposition "Le Grand Orchestre des Animaux" à la Fondation Cartier
Affiche de l'exposition "Le Grand Orchestre des Animaux" à la Fondation Cartier © Fondation Cartier

►►►La Fondation Cartier

Archive Ina du 23 octobre 1997 : Isabelle Stengers dénonce l'autorité qu'on prête aux sciences, et l'impuissance du pouvoir face à elles.

Archive Ina du 5 mars 1981 : Emmanuel Levinas évoque la solitude de l'être, la communication du savoir.

Extrait de l’abécédaire, 1989 : Gilles Deleuze, a comme animal.

Pastille Sonore : Hubert Reeves et la musique Silbo de Féloche

Extrait de films : Sous le sable de François Ozon avec Charlotte Rampling.

Musique :

Pépé : Philippe Katerine

Gone : Benjamin Clementine

Les invités

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.