L’Heure Bleue vous propose toute cette semaine un voyage dans l’œuvre d’Annie Ernaux : "Les Années". Une manière d’entendre parler du monde en parlant de soi. L'écrivaine a d’abord été professeur de lettres avant d’écrire des livres. Le goût des mots, elle aime le transmettre à ses élèves comme à ses lecteurs.

L'auteure Annie Ernaux le 29 novembre .
L'auteure Annie Ernaux le 29 novembre . © Getty / Sophie Bassouls / Sygma

Dans son livre Les Années, elle se raconte à la troisième personne. Grâce à cette distanciation elle examine la femme qu’elle était et le contexte socio-historique dans lequel elle est devenue la personne qu’elle est. L’Heure Bleue vous propose de découvrir ce texte à travers des extraits lus par Isabelle Huppert, puis à travers la voix d’Annie Ernaux qui l’expliquera. 

Le projet des "Années" en germe depuis longtemps

Annie Ernaux : "Dans mon écriture, je ferai remonter _Les Année_s à La Honte. A ce moment-là, je m'intéresse vraiment à décrire le contexte de cette année 1952, quand se passe ce geste de mon père. C'est une sorte d'élargissement. Au delà de la petite fille que je suis à douze ans, j'essaye de resituer. 

Je date mon projet des Années de cette phrase : "Il n'y a pas de vraie mémoire de soi." 

Je voulais dire par là qu'on ne peut pas se fonder sur une sorte de recherche de soi indépendamment du monde dans lequel on est. Et je crois que c'est à ce moment-là que j'ai envisagé le livre. 

Je n'avais pas l'intention de faire une autobiographie traditionnelle en commençant par, comme l'écrit Simone de Beauvoir : "Je suis née à..." ou plus ancien : Jean-Jacques Rousseau "J'ai coûté la vie à ma mère en venant au monde. Mais avec ce gouffre : quand on vient au monde, on vient dans du déjà commencé. On vient dans un petit monde, sa famille, mais qui est tellement surdéterminé socialement, historiquement, par le pays où on est, le quartier, les parents... et leur histoire. Et au fond, on va grandir avec les autres."

"Les Années"

Le premier roman d'Annie Ernaux, "Les Armoires vides" (1974), annonçait déjà le caractère autobiographique de son œuvre. Mêlant l’expérience personnelle à la grande Histoire, ses ouvrages abordent l’ascension sociale de ses parents ("La Place", "La Honte"), son mariage ("La Femme gelée"), sa sexualité et ses relations amoureuses ("Passion simple", "Se perdre"), son environnement ("Journal du dehors", "La Vie extérieure"), et bien d'autres, construisant ainsi une œuvre littéraire "auto-socio-biographique".

Les Années, ce récit de vie écrit à la troisième personne porte un regard presque extérieur sur la femme qu'elle était. Un texte un peu atypique dans son œuvre parce que, si Annie Ernaux reste toujours dans son expérience personnelle, cette fois, elle raconte son histoire tout en nous conduisant à travers les événements qui ont fait les Trente Glorieuses. 

Annie Ernaux a inventé la fiction documentaire à travers le filtre de sa propre histoire et conjugue mémoire individuelle et mémoire collective dans un kaléidoscope de souvenirs.Les Années font figure de mémoire collective des Français de la Seconde Guerre mondiale jusqu’au XXIème siècle. Qu’on ait vécu ces décennies qui jalonnent le récit ou qu’on soit trop jeune pour s’en souvenir, étonnamment tout fait mouche. Nous la retrouvons ce soir dans l'Heure Bleue.

Cette émission est une rediffusion du 10 avril 2017.

Aller plus loin 

Les épisode suivants : 

📖 LIRE | "Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie..." : Annie Ernaux

🎧 ECOUTER | Annie Ernaux, invitée de Boomerang, de la matinale de France Inter, 

🎧 ECOUTER | Annie Ernaux, combats de femme dans l'émission Ca peut pas faire de mal 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
  • Annie Ernauxécrivaine française, professeur agrégée de lettres modernes
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.