Si la personne qui partage votre vie disparaissait tout à coup, sans un mot. Combien de temps continueriez-vous à croire à son retour ?

L'écrivain suisse Peter Stamm le 4 octobre 2016 à Barcelone.
L'écrivain suisse Peter Stamm le 4 octobre 2016 à Barcelone. © Maxppp / ALEJANDRO GARCÍA/EFE/Newscom

Astrid, mère au foyer dévouée, et Thomas, employé de banque exemplaire, vivent heureux avec leurs enfants. Pourtant, au retour de vacances, ce dernier part, sans raison apparente, errer dans la campagne et la forêt sans donner de nouvelles. Sa femme, plongée dans un profond désarroi, se concentre sur ses activités quotidiennes pour ne pas penser à ce malheur qu'elle ne comprend pas. Dans ce neuvième roman Peter Stamm alterne les deux points de vue, entre une épouse qui reste, et, un mari qui s’en va. Quitter femme et enfants pour se retrouver. Personne n’ose le faire. Sauf Thomas dans "L’un l’autre".

"(...)La route longeait un moment le canal avant de passer sur un pont étroit. Thomas marchait maintenant plus vite, comme s'il avait quitté le champ de gravitation du village, son allure n'avait plus rien de contraint dans le territoire inexploré de la nuit où il s'enfonçait maintenant. Les prés à gauche et à droite de la route appartenaient à un éleveur de chevaux et étaient entourés de hautes barrières. Tout au fond de l'un des prés se trouvaient quelques chevaux si serrés les uns contre les autres que, dans l'obscurité, ils ne semblaient former qu'un seul corps. Aucune lumière dans les bâtiments de la ferme. Peu avant d'arriver à leur hauteur, Thomas s'arrêta, tendit l'oreille. Quand les enfants étaient plus petits, ils venaient tous se promener ici avec Astrid, mais il ne se souvenait plus si les propriétaires avaient un chien. Il se dépêcha de passer devant les bâtiments. On n'entendait toujours rien, lorsque soudain l'éclat d'une lampe halogène éclaira la cour et une partie de la route.(...)". Extrait de "L'un l'autre" de Peter Stamm aux Éditions Christian Bourgois.

Pastille sonore: Linda Lê

Choix musicaux de Peter Stamm :

  • Youssou N’Dour avec "Il n’y a pas d’amour heureux"

  • Chet Baker avec "The Touch of your Lips"

  • Archive Ina non identifiée : Albert Camus à propos de la notion de bonheur

  • Archive Ina du 29 novembre 1989 ( au micro de Noël Simsolo ) : Jean Luc Godard à propos de la représentation de la religion dans le cinéma et le roman

  • Archive Ina du 22 septembre 1978 : George Perec à propos de son roman La disparition

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.