Quand la vieillesse, la richesse et le sexe sont tournés en ridicule, cela donne évidemment une histoire très rock’n roll !

Hanif Kureishi, écrivain, scénariste et dramaturge britannique pendant le Festival international du livre d'Édimbourg le 22 août 2017
Hanif Kureishi, écrivain, scénariste et dramaturge britannique pendant le Festival international du livre d'Édimbourg le 22 août 2017 © Getty / Roberto Ricciuti

Né dans la banlieue Sud de Londres, à Bromley comme David Bowie, Hanif Kureishi est un enfant d'une contreculture des années 70 qui l'a d'abord porté vers le théâtre, puis l'écriture de scénarios pour Stephen Frears et enfin vers la littérature parce que Salman Rushdie l'avait un jour mis au défi d'écrire un roman. Depuis, il n'a plus cessé. Dans "L’air de rien" aux Editions Bourgeois, Hanif Kureishi explore les rapports entre pouvoir et sexualité, à travers le personnage de Waldo, réalisateur anglais de renom devenu grabataire, paralysé. Ses suspicions sur la fidélité de sa femme lui donnent un regain d'énergie, le poussant à tenter de mettre au point une vengeance. Et que nenni, l'histoire n'est pas autobiographique !

Interprète : Michel Zlotowski  

Choix musical : Tricky avec Hell is around the corner 

Archives : 

  • Archive Ina du 16 janvier 2003 ( au micro de Marc Kravetz) : VS Naipaul à propos du thème de la sexualité dans son livre «  La moitié d’une vie » 
  • Archives INA non datée : Philip Roth affirme qu’il faut abandonner l’idée d’autocensure dans l’écriture.

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.