Il est bien connu que la lecture a un pouvoir d’imagination puissant. En lisant des images se fabriquent dans nos esprits. Nous continuons notre découverte du texte "Les Années" d’Annie Ernaux. Ce soir, le lien entre la littérature et le cinéma sera à l’honneur avec la réalisatrice de films Céline Sciamma.

L'écrivaine Annie Ernaux en 2008.
L'écrivaine Annie Ernaux en 2008. © AFP / Ulf Andersen / Aurimages

Les Années, ce récit de vie écrit à la troisième personne porte un regard presque extérieur sur la femme qu'elle était. Un texte un peu atypique dans son œuvre parce que, si Annie Ernaux reste toujours dans son expérience personnelle, cette fois, elle raconte son histoire tout en nous conduisant à travers les événements qui ont fait les Trente Glorieuses.

Les Années est une œuvre kaléidoscopique, à l’intérieur des souvenirs se superposent et s’emmêlent. Les références sont nombreuses : littéraires, publicitaires ou encore cinématographiques.

Céline Sciamma est passionnée par l’œuvre d’Annie Ernaux, elle s’inspire de ses livres pour ses films et la création de ses personnages surtout féminins. De la nostalgie à l’état pur ce soir dans l’Heure Bleue : 

"Les Années est un livre très singulier. A la fois, il résume le grand projet littéraire d'Annie Ernaux. Et à la fois, il est singulier,  parce qu'il a l'amplitude du temps là où généralement elle est sur des événements, où elle est extrêmement précise et factuelle sur des événements ou des accidents de sa vie. C'est un livre qui soudainement se dévoilait comme générationnel, comme projet d'historienne, ou d’ethnologue dans un projet absolument éclatant. C'est un livre dont la lecture m'a rendue joyeuse."

L'extrait du livre Les Années d'Annie Ernaux est lu par Isabelle Huppert. 

Cette édition est une rediffusion du 13 avril 2017

ALLER PLUS LOIN 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.