Aujourd'hui, l'Afrique est en pleine mutation, elle se réapproprie son destin, revalorise ses langues et défend la richesse et la diversité de sa culture.

L'historien et philosophe camerounais, Achille Mbembe, au Théâtre Thalia à Hambourg, en Allemagne, le 25 mai 2017.
L'historien et philosophe camerounais, Achille Mbembe, au Théâtre Thalia à Hambourg, en Allemagne, le 25 mai 2017. © Maxppp / Daniel Bockwoldt/dpa/picture-alliance

Achille Mbembe fait partie de ceux qui refusent de ne voir l’Afrique que dans la perspective du manque, du déficit, de ce qu’elle devrait être, en référence à de prétendus modèles occidentaux prônés par les institutions internationales. Il se passionne pour ce qu’elle est réellement. Entre tradition et modernisation, il estime qu’il est nécessaire de penser l’Afrique de demain. Pour lui, l’Afrique a beaucoup à offrir car le monde qui vient sera précaire, elle a vécu la précarité des siècles durant, elle a donc développé toute une série d’idées, de techniques et de mécanismes pour répondre à des situations extrêmes. L' Afrique est une archive énorme pour le reste de l’humanité.

Achille Mbembe parlera également dans l’Heure Bleue d’une Afrique en pleine mutation, qui se réapproprie son destin, revalorise ses langues et défend la richesse et la diversité de sa culture.

Pastille sonore : Christiane Taubira

Choix musical : Youssou’n Dour et Akon : "Conquer the world"

Archive de la BBC du 9 décembre 1961 : Julius Nyerere sur la fondation du mouvement indépendantiste Tanu (Union Nationale Africaine du Tanganyka) et sur l’humiliation de la colonisation

Archive Ina du 9 juin 2010 : Edouard Glissant à propos de la création du "Tout monde"

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.