Elle a eu le coup de foudre à 16 ans pour lui, a racheté sa maison et lui a dédié des poèmes. Pour cette troisième Heure bleue consacrée à Arthur Rimbaud, c'est la chanteuse, poétesse, écrivaine américaine Patti Smith qui nous explique en quoi l'auteur du "Bateau ivre" est punk et révolutionnaire.

Patti Smith, chanteuse et musicienne de rock, poétesse, écrivaine, peintre et photographe le 15 août 2017 à Zitadelle, Berlin, Allemagne.
Patti Smith, chanteuse et musicienne de rock, poétesse, écrivaine, peintre et photographe le 15 août 2017 à Zitadelle, Berlin, Allemagne. © Getty / Engelke / ullstein bild

Patti Smith était tellement désireuse de lire Les Illuminations d'Arthur Rimbaud qu'elle en a volé un exemplaire dans un kiosque à journaux à 16 ans. Depuis cette première rencontre littéraire, comme elle le dit dans son livre autobiographique Just Kids, « je l’adoptais comme mon compatriote, mon frère et même mon amant secret ». Par la suite, la rockeuse américaine a lu et relu plus d'une centaine de fois cette prose de diamant, parvenant progressivement à y déceler un sens, une clarté. 

Patti Smith a dédié à Rimbaud des dizaines de poèmes, lui a consacré des dessins mais aussi de nombreuses chansons. Elle parle ce soir dans L'heure bleue des sons que lui évoque la figure de ce génie poétique. 

"Le son de Rimbaud, pour moi, c'est toujours quelque chose de nouveau. Il croyait à l’idée de créer de nouveaux sons, de nouveaux bruits. Ce serait pour moi un mélange de rivières ou de fleuves grondants. En même temps, il fait penser au son d’une guitare électrique."

Elle se rappelle également de ses voyages sur les traces du poète vagabond et de ce qui l'a conduite à acheter la maison d'enfance de Rimbaud ainsi qu'à parrainer le musée qui lui est dédié à Charleville-Mézières, sa ville natale. 

Ce soir, c'est donc une grande amoureuse de Rimbaud qui prouve l'héritage et l'influence profonde du poète sur la création artistique, de siècle en siècle. 

Comme dans chaque épisode de cette série, vous pourrez, en première partie d'émission, vous laisser bercer par la musique des mots des "Illuminations" d'Arthur Rimbaud, lues par le chanteur, écrivain et poète Bertrand Belin. 

L'accompagnement musical qui rythme ces lectures a été composé par Evie/Aurélie Viteau. 

Archives

  • Archive Ina du 22 décembre 1955 ( au micro de Louis Mollion) : Guy Charles Cros ( fils de Charles Cros ) raconte des anecdotes de son enfance sur Verlaine et Rimbaud
  • Archive Ina du 12 août 2002 : Michel Butor parle des correspondances de Rimbaud

Musiques

  • L'arc-en-ciel, Jean-Louis Murat
  • Morning high, Lizzy Mercier-Descloux et Patti Smith 
  • You're gonna make me lonesome when you go, Bob Dylan 

Générique Veridis Quo des Daft Punk. 

Les invités
Programmation musicale
  • RODOLPHE BURGERMODULE SCENE FRANCAISE LONG
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.