Écrites au cours des quarante dernières années, les 76 nouvelles qui composent "Le Roman noir de l’Histoire" (Verdier) retracent, par la fiction documentée, les soubresauts de plus d’un siècle et demi d’histoire contemporaine française. Didier Daeninckx en est l'auteur et l'invité de l'Heure Bleue.

Didier Daeninckx  auteur de : "Le Roman noir de l’Histoire" (Verdier)
Didier Daeninckx auteur de : "Le Roman noir de l’Histoire" (Verdier) © AFP / ULF ANDERSEN / AURIMAGES

Didier Daeninckx est un écrivain touche à tout : romans, BD, scénarios pour la télé, le cinéma ou le théâtre. Il est "classé" comme un écrivain de la réalité occultée parce que dans ses romans il dénonce le racisme, la corruption, la colonisation, mais pas seulement, il y a aussi la vie quotidienne, des délaissés de la ville, des ouvriers, des déracinés...

Dans "Le Roman noir de l’Histoire", Didier Daeninckx a choisi de retracer par la fiction documentée, les grands mouvements du temps, les utopies de la Commune, le fracas de la chute des empires, les refus d’obéir, les solidarités, la soif de justice, l’espoir toujours recommencé mais aussi les enfermements, les trahisons, les rêves foudroyés, les mots qui ne parviennent plus à dire ce qui est... 

Les intrigues sont inspirées de l'histoire de France, de 1855 à 2030. Elles mettent en scène par exemple un manifestant mulhousien de 1912, un déserteur de 1917, un sportif de 1936, un contrebandier espagnol de 1938, un boxeur juif de 1941, un gitan belge en exode ou encore un réfugié calaisien. Des personnages qui ne sont pas ceux dont les manuels ont retenu le nom, ceux dont les statues attirent les pigeons sur nos places. 

Archive : 

Archive Ina du 6 mars 1960 (au micro de Gérard Pelletier) : Georges Simenon  à propos de son écriture

Générique : Veridis Quo - Daft Punk 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.