Comment l’apprentissage d’un métier peut-il transformer notre rapport au monde ? Dans son premier essai « La Vie solide : une éthique du faire », Arthur Lochmann exprime la beauté de son métier de charpentier dans une réflexion philosophique des plus originales.

Un charpentier dans son atelier.
Un charpentier dans son atelier. © Getty / Mint Images

Le titre de son livre fait écho à La Vie liquide, un ouvrage majeur du sociologue polonais Zygmunt Bauman, qui décrit une société en voie de liquéfaction avancée et donne des pistes pour imaginer un avenir plus vivable. Arthur Lochmann s’appuie également sur plusieurs philosophes comme Bernard Stiegler, Hannah Arendt ou Matthew B. Crawford, pour lesquels artisanat et philosophie se rapprocheraient et permettraient de construire une société charpentée et plus humaine.
Par son expérience, l'auteur fait le lien entre l’apprentissage d’une langue et celui de la charpenterie, toutes les deux procèdent d’une même construction, basée sur un langage propre, un lexique, qu'il faut connaître pour pouvoir s'exprimer.

Cette sensation première, essentielle, des espaces en train de prendre forme sous le ciel. C’est un métier immensément exigeant, une vie solide à laquelle on s’attache…

Après avoir étudié la philosophie puis le droit, Arthur Lochmann veut apprendre un métier et entame une formation de charpentier. Il sera charpentier en France, puis en Europe, avant de partir au Etats-Unis où il va en profiter pour affiner sa maîtrise de l’anglais. Il traduit alors en français plusieurs livres dont De la bêtise de Robert Musil ou L’Aventure du Rio Grande de Tom Lea.

Pastille sonore : Robert Maggiori 

Choix musical : Mr. Bojangles de Nina Simone

Archives : 

  • Archive Ina du 16 septembre 1969 : André Leroi-Gourhan à propos de la main et du travail manuel
  • Archive Ina du 13 février 1963 : Gaston Bachelard à propos de la poétique de l’espace
  • Archive Ina du 13 novembre 1978 : Roland Barthes à propos du corps
  • Archive Ina du 20 janvier 2018 : Siri Hustvedt à propos de son essai Les mirages de la certitude et la problématique du corps et de l’esprit

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.