Seconde émission de la série consacrée à Peter Handke avec ce soir un sujet haut combien délicat : la Bosnie mais aussi ses opinions politiques et avec Georges-Arthur Goldschmidt qui pendant une trentaine d’années, a traduit les livres de son ami Peter Handke.

L'écrivain, dramaturge, scénariste, réalisateur et traducteur autrichien, Peter Handke le 11 novembre 2009, à Lisbonne (Portugal).
L'écrivain, dramaturge, scénariste, réalisateur et traducteur autrichien, Peter Handke le 11 novembre 2009, à Lisbonne (Portugal). © Maxppp / ANTONIO COTRIM/EFE/Newscom

L’œuvre de Peter Handke, ce sont d’abord des titres de livres à l’étrange beauté : La chevauchée sur le lac de Constance, La Courte Lettre pour un long adieu, Par une nuit obscure je sortis de ma maison tranquille, Mon Année dans la baie de personne, et bien d'autres. 

C’est aussi une production foisonnante et d’une grande diversité. Peter Handke s’est emparé de toutes les formes d’écriture : romans, contes, pièces de théâtre, carnets, essais, récits autobiographiques et scénarios dont celui Des ailes du désir réalisé par Wim Wenders. 

ll est aussi traducteur d’Eschyle, de Shakespeare, de René Char, de Francis Ponge ou encore de Patrick Modiano. Au fil de plus de quatre-vingt titres, il a reçu toutes les distinctions littéraires et a fini par bâtir une œuvre qui fait de lui l’un des écrivains contemporains de langue allemande le plus important dans le monde.

On ne peut décrire l’œuvre de Peter Handke qu’à partir de ce point précis où l’autre la reconnaît. L’intimité la plus grande est aussi l’anonymat le plus extrême. Toute la méthode de Peter Handke est précisément là : parvenir, à force de concentration, à ce point d’intimité où celui qui écrit bascule en celui qui le lit. C’est cela, le sens de l’écriture de Peter Handke, c’est cela, sa grandeur, et c’est cela sa simplicité. Le seul but de ce petit livre est de contribuer à faire lire Peter Handke, non de parler à sa place.

Georges-Arthur Goldschmidt a joué un rôle majeur dans le transfert des œuvres de la littérature autrichienne contemporaine, et le plus fidèle traducteur de Peter Handke, qui d'ailleurs, a exprimé sa gratitude en le traduisant à son tour ou en préfaçant certains de ses textes.

Les œuvres de Goldschmidt et de Handke accordent une place non négligeable au topographique, se nourrit du déplacement, le temps est espace, le récit raconte l’espace.

Georges-Arthur Goldschmidt a publié un article dans la revue littéraire "En attendant Nadeau".

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.