A la fois auteure, metteuse en scène et interprète, chacune de ses créations est un évènement. Son nouveau spectacle « The Scarlett Letter » s’inspire de l’œuvre de Nathaniel Hawthorne, le premier romancier américain du dix-neuvième siècle.

Portrait de l'artiste, metteuse en scène, auteure et interprète Angélica Liddell
Portrait de l'artiste, metteuse en scène, auteure et interprète Angélica Liddell © Getty / Quim Llenas / Cover

Avec The Scarlet Letter, la créatrice a choisie Paris comme première ville d’une longue tournée européenne. Elle s’est librement inspirée du roman éponyme « La lettre écarlate » en français, un pamphlet contre la société puritaine de l'Amérique des débuts. Cette mise en scène aborde la question de l’adultère en mêlant mysticisme et pornographie.

Cette année, Angelica Liddell revient aussi avec un livre. Dans Ecrits. 2003-2014, elle nous donne à lire ses textes tels « La Maison de force » ou « Tout le ciel au-dessus de la terre », ainsi que son journal écrit lors de ses voyages.

Pour elle, la scène doit être le lieu de la liberté totale. C’est au Festival d’Avignon de 2010 que le public la découvre. Six ans plus tard, elle y revient avec Que ferais-je, moi, de cette épée ?, son spectacle le plus radical.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.