Gravement blessé lors de la tuerie de "Charlie Hebdo" le 7 janvier 2015, le journaliste raconte, à travers son livre "Le lambeau", son long combat pour se reconstruire.

Philippe Lançon, journaliste et écrivain, le 20 février 2013 à Paris.
Philippe Lançon, journaliste et écrivain, le 20 février 2013 à Paris. © Getty / Bertrand Rindoff Petroff

Ce jour-là, Philippe Lançon aurait pu ne pas être présent à la conférence de rédaction de Charlie. Il devait écrire pour "Libération un article sur La Nuit des rois", pièce vue la veille aux Quartiers d'Ivry. Sur son vélo, il hésite encore. Libé ou Charlie ? Rue Nicolas-Appert ou rue Béranger ? Sur les Grands Boulevards, il opte pour Charlie ".  

Dans "Le lambeau" aux Editions Gallimard, le journaliste raconte le dur et long parcours médical : des mois et des mois d'hospitalisation à la Pitié-Salpêtrière, puis à l'hôpital des Invalides, en tout dix-sept interventions chirurgicales, dénombre-t-il à la mi-août 2017, qui vont le mener à la cicatrisation de ses blessures, et à la patiente reconstruction du tiers inférieur de son visage, pulvérisé par un projectile. Philippe Lançon s'engage aussi dans un cheminement intérieur qu'il nous raconte dans son livre sans tricher. 

Choix musical : "Habanera" d’Emmanuel Chabrier par Alexandre Tharaud

Musiques : 

  • "Variation Goldberg n°21" de Jean-Sébastien Bach, par Glenn Gould
  • "Ay mariposa" par Pedro Luis Ferrer

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.