Ce soir, pour évoquer un sujet toujours en débat dans notre société, Laure Adler reçoit François Héran et Smaïn Laacher, tous deux sociologues et spécialistes de la question de l’immigration.

A Montreuil en Seine Saint Denis, le 22 février 2018, le personnel de la Cour Nationale du Droit d Asile qui statue sur les recours des déboutés du droit d asile, est en grève
A Montreuil en Seine Saint Denis, le 22 février 2018, le personnel de la Cour Nationale du Droit d Asile qui statue sur les recours des déboutés du droit d asile, est en grève © Maxppp / Jean Pierre Nguyen

Sociologue, anthropologue et démographe, François Héran commence à travailler à l’INED, l’Institut national d’études démographiques, en 1980, et se retrouve mis à la disposition de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) à son arrivée. Au long de ces années passées entre l’INED et l’INSEE, il mène une série d’enquêtes nationales notamment sur la famille, mais aussi sur l’immigration. Il défend tout au long de sa carrière le développement de statistiques sur les origines des migrants, qui permettront notamment d’étudier les trajectoires des descendants de migrants mais aussi les discriminations subies au sein de la société française.

Dès 1999, il dirige l’INED pendant plus de 10 ans. Entre 2014 et 2016, il dirige le département des Sciences humaines et sociales à l’ANR (Agence nationale de la recherche). En 2017, le projet d’Institut Convergences Migrations voit le jour. Cet institut pluridisciplinaire réunit le CNRS, l’EHESS, l’EPHE, l’INED, l’INSERM, l’IRD et Paris 1 et souhaite rassembler de nombreux chercheurs de toutes disciplines confondues qui s’intéressent aux migrations de tous temps et de tous continents. En 2017, il est également élu professeur au Collège de France sur la chaire « Migrations et sociétés » nouvellement créée. Il occupe la chaire depuis janvier 2018, tout en dirigeant l’Institut Convergences Migrations

Tout au long de sa vie, François Héran s’est penché sur la condition des migrants, le débat public qui se formait autour de cette problématique et les discriminations qu’ils subissent. Tout comme Smaïn Laacher, sociologue et auteur de Croire à l'incroyable - un sociologue à la Cour Nationale du Droit d'Asile édité chez Gallimard. 

Smaïn Laacher est également l’auteur d’un Dictionnaire de l'immigration en France aux éditions Larousse. Il s’est efforcé tout au long de sa carrière d’écrivain de combattre les préjugés sur l’immigration en tentant de l’expliquer, avec des ouvrages tels que Ce qu'immigrer veut dire : idées reçues sur l'immigration et Mythologie du sans-papiers aux éditions du Cavalier bleu. Il est membre affilié au Centre d’études des mouvements sociaux et professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg. 

Alors que François Héran rentre à l’INED, Smaïn Laacher entre dans une structure qui deviendra la Cour nationale du droit d’asile, un poste qui lui est proposé par le Haut Commissariat aux réfugiés. Il est alors déjà connu en tant que sociologue pour ses travaux sur l’immigration et les déplacements de populations. Il s’agit, pour lui, d’être un des deux juges assesseurs qui, avec le juge président, constituent la « formation » chargée d’étudier l’ultime recours des requérants déboutés du droit d’asile en première instance. 

Durant une quinzaine d’années, Smaïn Laacher a dû faire face à une difficulté extrême : comment juger des personnes qui racontent leurs histoires, qui ne parlent pas forcément français, et qui doivent convaincre ces juges que leur vie est en danger dans leur pays et qu’elles doivent être protégées ? Avec ce livre Croire à l'incroyable, Smaïn Laacher nous conduit dans les arcanes du droit d’asile, fragile vu les temps qui courent. 

Documents sonores :

Choix musical de Smaïn Laacher : Dahmane El-harrachi - Ya Rayah 

Archives :

  • Archive Ina du 29 décembre 1997 (au micro d’Alain Veinstein) : Jacques Derrida à l’occasion de la sortie de son livre De l’hospitalité
  • Archive Ina du 17 juillet 2000 (au micro de Jacques Munier) : Paul Ricoeur fait la différence entre la migration et la déportation 
  • Archive du 18 octobre 2017 : Emmanuel Macron fait sien les propos de Michel Rocard « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde »

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.