Dans ces temps où le corps est mis au repos, voire même immobilisé , il est intéressant de questionner ses mécanismes. Notre invité David Le Breton est spécialiste des représentations et des études du corps humain et publie « Marcher la vie. Un art tranquille du bonheur ».

David Le Breton, professeur en sociologie à l'Université de Strasbourg et anthropologue à Strasbourg.
David Le Breton, professeur en sociologie à l'Université de Strasbourg et anthropologue à Strasbourg. © Maxppp / PHOTOPQR/L'ALSACE/Dominique Gutekunst

David Le Breton est professeur en sociologie à l'Université de Strasbourg et aussi anthropologue. 

Son domaine de prédilection : le corps ; qu'il a commencé à étudier à travers la dimension sociale, culturelle, historique et expérimentale de la douleur. Il est l'auteur, entre autres, de : L’Adieu au corps et Anthropologie de la douleur.

Depuis plusieurs années , il se passionne également pour la marche , sur sa signification et les vertus thérapeutiques qu'elle apporte à tous.  Il publie dans les jours prochains aux éditions Métailié un nouvel opus « Marcher la vie. Un art tranquille du bonheur ».  À l'heure des écrans , de l'immobilité et des heurts de l'âme , la marche est une ressource vitale. 

Dans la nouvelle formule de l'Heure Bleue, un texte est proposé par nos invités. David Le Breton a choisi un extrait de "La Peste" d'Albert Camus. Lecture par Valeria Bruni Tedeschi. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.