Dans l'Heure Bleue, ce soir, le Prix du Jury au Festival de Cannes cette année pour son dernier film, "Bacurau".

Le réalisateur, Kleber Mendonça Filho pendant son discours de remerciements le 25 mai 2019 à Cannes.
Le réalisateur, Kleber Mendonça Filho pendant son discours de remerciements le 25 mai 2019 à Cannes. © AFP / VALERY HACHE

Récompensé par le Prix du jury au Festival de Cannes 2019 pour "Bacurau", son troisième long-métrage co-réalisé avec Juliano Dornelles, Kleber Mendonça Filho s’impose comme un réalisateur incontournable du cinéma brésilien engagé.

Il revient cette année avec ce récit dystopique qui raconte, dans un futur proche, l’histoire d’un village situé dans le sertão brésilien. Alors que les habitants viennent de faire le deuil de leur matriarche, ils vont réaliser quelques jours plus tard que leur village, Bacurau, a disparu de toutes les cartes…

Quand le mystère est éventé, commence un nouveau film, un western métaphorique dont le genre n'exclut pas le discours politique, bien au contraire, il tient même de l'acte de résistance contre ce que pourrait devenir le Nordeste sous Jair Bolsonaro, une réserve d'indigènes visitée par des "touristes".

Choix musical :  Chico Science & Naçao Zumbi : Baiao Ambiental

Extraits du film de Kleber Mendonça Filho : Bacurau

Archives : 

  • Archive Ina de 1969 : Glauber Rocha à propos de son cinéma 
  • Archive Ina du 5 novembre 1973 : Sergio Leone à propos de la qualité des westerns 
  • Extrait d'une interview réalisée en prison en mai dernier 2019 et diffusée sur The Intercept au micro de Glenn Greenwald : Lula Da Silva, ex- président du Brésil à propos de Bolsonaro et du nouveau gouvernement au brésil 
  • Extrait d’un entretien du 2 septembre 2019 : Raoni Metuktire , chef de la forêt amazonienne à propos des incendies de la forêt amazonienne 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk  

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.