Au dernier Festival de Berlin, le cinéaste israélien Nadav Lapid a mis tout le monde d’accord. Son nouveau long-métrage “Synonymes” y a remporté l’Ours d’or, prix le plus prestigieux du festival. Le réalisateur est l’invité de l’Heure Bleue, ce soir.

Le réalisateur et scénariste israélien Nadav Lapid, récompensé de l'Ours d'or à la Berlinale 2019 pour son film "Synonymes" (16 février 2019)
Le réalisateur et scénariste israélien Nadav Lapid, récompensé de l'Ours d'or à la Berlinale 2019 pour son film "Synonymes" (16 février 2019) © AFP / Odd Andersen

Synonymes, le nouveau film de Nadav Lapid, dont France Inter est partenaire, raconte l'histoire de Yoav, un jeune israélien, qui fuit la folie de son pays et qui débarque à Paris... alors qu'il ne parle pas un mot de français. Il se découvre une passion pour la langue de Molière, qu'il travaille, retravaille, mâche et remâche... et veut surtout « devenir français ».

Je pense que la langue, c’est la chose la plus inhérente en nous qu’on peut changer. Il est difficile de modifier le corps. On ne peut pas changer le passé. Le corps de Yoav contient son passé. Il contient sa nature fondamentale qu’il veut décapiter. Je me souviens de moi à cette époque en train de murmurer des mots français comme une prière. La langue française était ma rédemption.

Moins de cinq ans après L’Institutrice, Nadav Lapid revient avec un film inspiré de sa propre jeunesse et de son arrivée à Paris.
Un tournant plus personnel mais aussi une nouvelle expérience pour le cinéaste, puisque le film est tourné et produit en France.

Après son service militaire, Nadav Lapid pense devenir écrivain. Il écrit des nouvelles, des articles sur le football dans un journal branché et étudie l'Histoire et la philosophie à l'université de Tel Aviv.
Il va alors prendre la décision la plus importante de sa jeunesse : quitter Israël et s’installer en France. Il y apprend la langue française et vit de petits boulots. Un ami français va alors lui transmettre sa passion et sa réflexion du cinéma. La suite vous la connaissez…

La pastille sonore : Claire Denis

Extrait de film : Synonymes, de Nadav Lapid (2019)

Archives :

  • Emmanuel Levinas, répondant à la question « qu’est-ce qu’être juif ? » (Archive INA du 14 novembre 1976)
  • Gilles Deleuze évoquant la lenteur du corps et de la pensée (Extrait de son séminaire sur Spinoza donné à Vincennes le 2 décembre 1980)

Programmation musicale :

  • "Elusive Dreams", de Nancy Sinatra et Lee Haazelwood
  • "Dans le club", de TTC

Le générique de l'émission : _"Veridis Quo" d_es Daft Punk

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.