Dans son dernier essai "Bullshit Jobs" l’anthropologue et économiste américain David Graeber développe sa théorie des emplois « inutiles» à notre société. Une analyse passionnante du phénomène.

L’anthropologue et économiste américain, David Graeber, le 19 septembre 2014 à New-York.
L’anthropologue et économiste américain, David Graeber, le 19 septembre 2014 à New-York. © Getty / Hiroyuki Ito

En 2013, David Graeber posait les bases de sa théorie anarchiste sur les Bullshit Jobs, ces emplois si inutiles que même ceux qui les exercent ignorent les raisons de leur existence. Les Bullshit Jobs, en français « Jobs à la con », sont de ces emplois de la finance comme les lobbyistes, mais aussi les avocats d’affaires, les consultants RH et les directeurs de communication. Cette expression est devenue populaire, réemployée dans le langage courant.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Construit sur la base de témoignages , Bullshit Jobs mêle sociologie, histoire, politique et anthropologie. Le regard de David Graeber sur notre société actuelle est à la fois féroce, critique et engagé.

Traduction : Michel Zlotowski 

Choix musical : Detachable Penis by King Missile

Extrait sonore : Clip des activiste d’Occupy Wall Street 

Archives : Archive Ina du 13 mars 1963 : Louis Althusser commente un texte de Karl Marx sur l’économie politique bourgeoise

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Contact