Pour qui connaît le répertoire français, le nom d'Anne Sylvestre égale ceux de Brassens, Brel, Barbara, ou Ferré. Et on ne le dit pas assez sauf ce soir, dans l'Heure Bleue !

Anne Sylvestre pendant une conférence de presse lors de la 38ème édition du festival "Le Printemps de Bourges" le 26 avril 2014.
Anne Sylvestre pendant une conférence de presse lors de la 38ème édition du festival "Le Printemps de Bourges" le 26 avril 2014. © AFP / GUILLAUME SOUVANT

Anne Sylvestre est montée pour la première fois sur scène il y a exactement soixante ans, en 1957, dans ce cabaret parisien "La Colombe" où ont également débuté Jean Ferrat, Pierre Perret, Guy Béart, Georges Moustaki, Henri Guybet et bien d’autres. Aujourd’hui, la dame aux cheveux rouges continue à chanter ses beaux textes. Il est vrai que l’on connaît avant tout "Les Fabulettes" comme par exemple les "Douze petits cochons", ou "Mon vélo est blanc" … Qui n’a pas fredonné ces comptines sur la route des vacances, avec ses parents ou ses enfants ? Écrites à partir de 1962, "Les Fabulettes" sont devenues des classiques. Mais il est temps de redécouvrir le reste du répertoire d’une grande dame de la chanson française, d’une poétesse engagée car Anne Sylvestre est aussi et surtout l'auteure de près de 300 chansons, qui chantent les femmes, les hommes et l'engagement. D’ailleurs, pour fêter ses six fois dix ans de chansons, elle le fera de la façon la plus simple qui soit : sur scène celle du Théâtre le 13ème Art.

Pastilles sonores : François Wolfermann et Fishbach

Choix musical : Yves Jamait "Même sans toi"

Chansons : "Une sorcière comme les autres" et "_Les gens qui douten_t" d’Anne Sylvestre et "Les temps difficiles" avec Léo Ferré

Archive Ina du 17 février 1979 (au micro de Philippe Némo) : George Brassens parle de son rapport à la musique

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.