Ce soir dans l'Heure Bleue, dernier épisode consacré à Peter Handke avec son "écriture", celle de son ouvrage "La voleuse de fruits" à paraître (Gallimard) et le point de vue d' Alain Françon qui connaît très bien l'oeuvre théâtrale de Peter Handke.

Le lauréat du prix Nobel Peter Handke à Salzbourg, en Autriche, le 16 février 2020.
Le lauréat du prix Nobel Peter Handke à Salzbourg, en Autriche, le 16 février 2020. © AFP / Franz Neumayr / APA-PictureDesk

De son origine modeste, Peter Handke gardera une fascination des vies misérables et étriquées : « Pour écrire, la seule envie ne suffit pas : il faut que s'y ajoute la détresse »

Celui qui est l'un des auteurs les plus importants de la littérature autrichienne contemporaine à la fois poète, romancier, essayiste, auteur de théâtre et cinéaste, devient célèbre au théâtre avec Outrage au public qui déclenche un scandale lors de sa représentation à Francfort, parce que cette pièce rompait avec tous les codes du théâtre de l'époque et depuis, Peter Handke a toujours refusé l'héritage du spectacle traditionnel et du théâtre mimétique. Le thème du langage restera au centre de son œuvre. 

Alain Françon, avec sa compagnie Théâtre des nuages de neige, avait déjà mis en scène un texte de Peter Handke, Toujours la tempête, invitation à voyager entre des mondes et des rêves, depuis l’Europe du siècle passé jusqu’à aujourd’hui. 

Cette fois-ci, le metteur en scène sera à l'affiche du 3 au 29 mars à la Colline au Grand Théâtre avec "Les innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale", un texte écrit par Peter Handke paru aux éditions Gallimard, une maison qui lui reste très fidèle puisque sortira en mars, La voleuse de fruits dont l'intrigue a lieu à Chaville, le village dans lequel s'est établi l'écrivain depuis 1990, après avoir vécu notamment à Salzbourg. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.