Elle a dédié toute sa carrière et toute sa vie à défendre la nation palestinienne... Leïla Shahid n'en est pas moins une femme de lettres et une grande amatrice de cinéma. Elle est cette année la marraine du 14ème Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient.

Leïla Shahid, ex déléguée générale de l'Autorité palestinienne en France et ambassadrice de Palestine
Leïla Shahid, ex déléguée générale de l'Autorité palestinienne en France et ambassadrice de Palestine © Maxppp / Bruno Levesque

C'est une politique... avec sa famille Leïla Shahid a baigné dès son enfance dans le nationalisme palestinien, puis la guerre des Six Jours (au 5 au 10 juin 1967) est venu consolider son militantisme. Lors des événements, elle n'avait encore que 18 ans, et décide de s'engager au sein du Fatah, mouvement de libération de la Palestine. Plus tard, elle deviendra diplomate, représentant l'OLP (Organisation de libération de la Palestine) dans divers pays d'Europe : Irlande, Pays-Bas, Danemark, jusqu'à devenir déléguée générale de la Palestine en France, puis à Bruxelles, auprès de l'Union Européenne.

Nous souffrons d'un mal incurable qui s'appelle l'espoir.

– Mahmoud Darwich (poète palestinien)

En dehors de son engagement politique, Leïla Shahid est aussi une femme de lettres, épouse de l'écrivain marocain Mohammed Berrada, grande amie de l'écrivain, poète et dramaturge français Jean Genet, proche des cinéastes de La Nouvelle Vague et des critiques des Cahiers du cinéma...

En grande amoureuse de la culture, elle a accepté de devenir la marraine du PCMMO – Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient. Un festival qui cherche à mettre en valeur toute la diversité et l'effervescence du cinéma maghrébin et oriental... Chaque année, le Panorama choisi un pays en particulier, agissant comme un véritable verre grossissant sur la production cinématographique de ce pays... et pour cette 14ème édition il s'agit de la Tunisie !

La pastille sonore : Elie Barnavi

Extrait de film : Béatrice un siècle, d'Hejer Sharf

Archives :

  • Jean Genet, à propos des Hommes qui changent grâce à la lecture (extrait de l'entretien avec Bertrand Poirot-Delpech, Le Monde, 25 janvier 1982)
  • Mahmoud Darwich, à propos de l'écriture comme rituel secret, puis lecture d'un de ses poèmes (INA, 1er avril 1998)

Programmation musicale : "Beirut", d'Ibrahim Maalouf

Le générique de l'émission : "Veridis Quo", des Daft Punk

Les invités
  • Leïla ShahidAncienne ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union Européenne
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.