Il n'est jamais là où on l'attend. Après plusieurs albums aux couleurs tropicales et des reprises acoustiques l'année dernière, il revient avec des textes et des mots pour dénoncer, pour défendre, sur des arrangements plus électriques, mais toujours des chansons réalistes.

Le chanteur et compositeur Bernard Lavilliers sur scène pendant la 33ème édition des Victoires de la Musique, le 9 février 2018.
Le chanteur et compositeur Bernard Lavilliers sur scène pendant la 33ème édition des Victoires de la Musique, le 9 février 2018. © AFP / Thomas SAMSON

Pour ce vingt et unième album studio "5 Minutes au paradis" chez Barclay, Bernard Lavilliers s’est entouré de réalisateurs artistiques aux univers marqués. et reste plus que jamais très ancré dans l’actualité comme par exemple la désindustrialisation des villes du nord et la désertion de leurs quartiers, le quotidien des migrants vécu de l'intérieur, le licenciement d'un cadre sup, les actionnaires avides d’argent, les attentats du Bataclan, les violences de la Guerre d'Algérie issu d'un poème écrit par Pierre Seghers en 1957, et enfin une chanson sur l’espoir en duo avec Jeanne Cherhal. 

Le chanteur-poète-contestataire a également sollicité Benjamin Biolay pour deux morceaux, un peu hors du temps : "Montparnasse Buenos-Aires" et "Paris la grise", deux boléros légèrement jazzy qui apportent un peu de rêverie nostalgique, en contrepoint du reste de l'album. A noter que Bernard Lavilliers est en tournée actuellement un peu partout en France et nous fait l'honneur de s'arrêter dans l'Heure Bleue. 

Pastille sonore : Louis Jean Calvet

Choix musical : Chico Buarque avec "O que sera"

  • Archive Ina d’avril 1950 (entretien avec Michel Mannol ) : Blaise Cendrars à propos de sa fuite, de son envie de voyage
  • Extrait du documentaire sonore sur France Culture "Bienvenue" de Fabienne Laumonier       
  • Archive Ina du 30 mai 1979 (au micro d’Edmée Santy) : Pierre Seghers revient sur la distinction entre parolier et poète 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.