Comme promis cette émission est construite comme une autobiographie sonore, celle d'Agnès Varda, une figure du cinéma indépendant, à la fois poétique et engagée, source d’inspiration pour nombre d’artistes. Cinéaste, documentariste photographe, plasticienne, retour sur les 1000 vies de la réalisatrice.

Varda par Agnès
Varda par Agnès © Getty / Micheline PELLETIER

Seule représentante féminine de la Nouvelle vague, elle laisse derrière elle une œuvre marquée par l’humanisme entre documentaire, fiction et autobiographie. Agnès Varda, avait décidé toute jeune de réinventer le cinéma, d'être ouverte à toutes les opportunités, d'être prête à saisir la moindre occasion de documenter, même dans le cadre de la fiction, et de changer de style narratif à chaque nouveau film.

Agnès Varda, c'était aussi bien sûr un couple de cinéma mythique, celui qu'elle formait avec le réalisateur Jacques Demy. Une histoire d'art et d'amour née de leur rencontre au festival du court-métrage de Tours : Agnès Varda a 30 ans, Jacques Demy en a 27, et très vite, le couple devient inséparable, aussi bien à la ville que sur les plateaux de tournage, où il écrit les dialogues et chansons des films de sa compagne.

Ce soir, dans ce dernier épisode, la dame à la coiffure bicolore mêle ses réflexions et anecdotes aux photographies en noir et blanc et en couleur. Elle voyage dans ses souvenirs, pour mieux partager. Il est question de cinécriture, de tournages, de documentaires et de fictions. Son désir : exprimer le cinéma au féminin. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.