Trois ans après le triomphal "Fatima", Philippe Faucon continu d'aborder les sujets de société de notre époque, et marque avec "Amin" son retour sur grand écran.

Le réalisateur Philippe Faucon à Marseille, le 4 mars 2016.
Le réalisateur Philippe Faucon à Marseille, le 4 mars 2016. © AFP / BERTRAND LANGLOIS

Le parcours de Philippe Faucon est atypique. Alors titulaire d’une maîtrise de lettre, il entre dans l’univers du cinéma par la petite porte et, de tournages en tournages, est amené à apprendre les ficelles du métier aux côtés de grands noms comme Leos Carax ou Jacques Demy. Passant alors à la réalisation au début des années 1990, alternant cinéma et télévision, c’est avec La Trahison qu’il connait son premier succès critique en 2005. Dix ans plus tard, Fatima marque sa rencontre avec le grand public, l’établissant comme un réalisateur à suivre de près.

Quelques mois après Fiertés, mini-série traitant de l'homosexualité masculine dans trois espaces-temps distincts, le réalisateur touche, avec Amin, le thème de l’émigration dans la société française d'aujourd'hui, créant des personnages d'une rare profondeur.

Pastille sonore : Irène Théry 

Choix musical : Steve Shehan Baly Othmani - Amin Amin

Extraits de films de Philippe Faucon :

  • La désintégration 2011
  • Fatima 2015
  • Amin 2018

Archives : 

  • Archive Ina du 15 janvier 1950 ( au micro de François Régis Bastide ) : Robert Bresson à propos de sa conception du cinéma
  • Archive Ina du 1er mars 1967 : Jacques Demy  à propos du décor dans les films au moment des Demoiselles de Rochefort.  
  • Archive Ina du 15 novembre 2006 : Fatima Elayoubi parle de son intérêt pour la lecture 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.