Quand André Gorz a écrit ""Lettre à D.", il n'était pas sûr de la publier, par discrétion et parce qu'il se demandait qui pourrait être intéressé. Son éditeur chez Galilée, n'a pas hésité : il fallait que ce livre paraisse, car c'en est un de livre, dans tous les sens du mot, un livre beau, nécessaire ...

Didier Sicard, Président du comité consultatif national d’éthique jusqu’en 2008., professeur émérite de médecine à l’Université Paris Descartes et auteur du rapport "Penser solidairement la fin de vie."
Didier Sicard, Président du comité consultatif national d’éthique jusqu’en 2008., professeur émérite de médecine à l’Université Paris Descartes et auteur du rapport "Penser solidairement la fin de vie." © AFP / MARTIN BUREAU

Le 22 septembre 2007, André Gorz se suicide à l’âge de 84 ans avec sa femme Dorine, atteinte d’une maladie incurable. Quelques mois plus tôt, il avait mis de côté son costume de philosophe et de journaliste pour écrire cette lettre à sa femme. Il était toujours passionnément amoureux depuis ce fameux soir neigeux d’octobre 1947 où il avait osé l’inviter à danser. Ce grand philosophe avait dit que la "Lettre à D. Histoire d'un amour", lettre écrite à sa femme atteinte d'une maladie incurable, serait sa dernière œuvre. Il n'avait pas menti : les époux se sont donnés la mort peu après la rédaction de cette lettre, pour mettre fin aux souffrances de Dorine. 

Didier Sicard, médecin, président du comité consultatif national d’éthique jusqu’en 2008, et auteur du rapport "Penser solidairement la fin de vie" sera ce soir l'invité de l'Heure Bleue.

Bibliographie : 

Florilège de tous les invités précédents

Archives :

  • Archive Ina du 5 mars 1991 (au micro de Marie France Azar) : André Gorz à propos de l’agonie 
  • Archive Ina du 20 décembre 2006 ( au micro de Béatrice Ieca ) : André Gorz et Dorine à propos des arbres qui leur survivront 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Extrait de "Lettre à D. Histoire d'un amour" d’André Gorz par Pascal Greggory

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.