Pour "La Villa", son 20ème film, qui sort aujourd'hui, le cinéaste a, réuni sa fidèle équipe à Marseille, dans la calanque pendant les deux mois de tournage, élu domicile dans vingt cinq cabanons et transformé le petit restaurant "Mange-tout" en cantine et en décor.

Robert Guediguian le 29 septembre 2017 au 65ème Festival du Film de San Sebastian
Robert Guediguian le 29 septembre 2017 au 65ème Festival du Film de San Sebastian © Getty / Claude Medale/Contributeur

Le nouveau film de Robert Guédiguian, "La Villa", remarqué à la Mostra de Venise, est une fable familiale teintée de nostalgie. Le réalisateur retrouve sa troupe et ses thèmes, un monde ouvrier et solidaire disparu, le souvenir de ce monde qui semble sur le point de disparaître avec les anciens qui le portaient comme un étendard. 

La Villa gravite autour de trois personnages, frères et sœur, au chevet de leur père mourant, qui s’interrogent sur ce qu’il va rester des idéaux du patriarche, de ce restaurant ouvrier qu’il a bâti dans les calanques et dont il a fait un univers de fraternité. Le film aborde aussi la question politique de l'accueil des migrants et à l'instar de "Marius et Jeannette", dans une petite cour de L'Estaque, Robert Guédiguian renoue avec le huis clos sous l'influence du théâtre de Tchekhov, son "maître".

Pastille sonore : Régis Debray 

Insert téléphonique avec Sophie Beau, Directrice générale et cofondatrice de l’association SOS Méditerranée 

Choix musical : France Gall avec "Evidemment"

Extraits de films de Robert Guédigian : 

  • "Ki lo sa" 
  • "Une histoire de fou "
  • "Marius et Jeannette"

Archive Ina du 15 novembre 1966 (au micro d’André Sylvain Labarthe) : Pier Paolo Pasolini commente l’engagement politique

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.