Sept ans après avoir reçu l’Ours d’Argent à la Berlinale pour « Le Cheval de Turin », le réalisateur hongrois Béla Tarr n’a pas tourné depuis, mais fascine toujours autant son public.

Le réalisateur hongrois Bela Tarr  à l'ouverture du 12ème Forum du film de la jeune génération chinoise le 22 septembre 2017 à Wuhan, province du Hubei en Chine.
Le réalisateur hongrois Bela Tarr à l'ouverture du 12ème Forum du film de la jeune génération chinoise le 22 septembre 2017 à Wuhan, province du Hubei en Chine. © Getty / VCG

Les films de Béla Tarr amènent toujours le spectateur à se questionner et à répondre de manière libre et personnelle. Ses dix longs-métrages sont régulièrement étudiés et analysés dans les écoles de cinéma. Aujourd’hui, l’enseignement est l’une de ses activités principales : à Berlin, en Turquie, à l’école d’Art du Fresnoy de Tourcoing, Béla Tarr travaille avec des étudiants-cinéastes du monde entier.

Après avoir participé au dernier festival Un Week-end à l’Est, qui met à l’honneur la culture hongroise et ses artistes, il sera l’invité d’honneur du prochain Festival de Locarno, où il animera un atelier avec de jeunes réalisateurs.

Choix musicaux : 

  • Lou Reed - Take a walk on a wild side
  • Patti Smith – Wild leaves

Extraits de films : 

  • L’homme de Londres réalisé par Bela Tarr et Agnes Hranitzky (2009)
  • Le cheval de Turin réalisé par Bela Tarr et Agnes Hranitzky (2011)

Archives :

  • Archive Ina du 6 mars 1960 ( au micro de Gérard Pelletier ) : Georges Simenon  à propos de son écriture 
  • Archive Ina du 9 octobre 1990 : Miklos Jancso à propos des plans séquences 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.