A travers cette adaptation du scénario du sulfureux film de Luchino Visconti, le metteur en scène belge Ivo van Hove parle d’aujourd’hui.

Ivo van Hove, à Madrid, le 24 Janvier 2014.
Ivo van Hove, à Madrid, le 24 Janvier 2014. © Reuters / Paul Hanna

Invité par la Comédie-Française à diriger des acteurs de la troupe, Ivo van Hove a choisi de mettre en scène "Les Damnés". L' un des plus grands metteurs en scène s'installe Place Colette à Paris, jusqu'au 13 janvier. Un évènement à ne pas rater ! A revoir si vous l'avez vu cet été au Festival d'Avignon.

Loïc Corbery, Denis Podalydès et Guillaume Gallienne pendant une répétition de la pièce "Les damnés" au Festival de théâtre d'Avignon 2016.
Loïc Corbery, Denis Podalydès et Guillaume Gallienne pendant une répétition de la pièce "Les damnés" au Festival de théâtre d'Avignon 2016. © AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Ivo van Hove raconte, dans un spectacle à la scénographie proche de l'installation, l'histoire de la famille Essenbeck à l'heure du triomphe des nazis en Allemagne. Pour protéger leurs intérêts, ces maîtres de la sidérurgie ne voient d'autre alternative que de s'allier au nouveau régime et assassinent leur patriarche, le vieux baron Joachim, que cette idée répugne. D'intrigues en manipulations, de trahisons en meurtres, la désignation du nouveau patron des aciéries va générer un véritable rituel de célébration du Mal, rituel où la perversion des rapports entre les individus fait écho à la cruauté et la brutalité du contexte politique. Dans cette lutte pour la survie, contre toute attente, Martin -le fils pédophile et incestueux de la puissante baronne Sophie- parviendra à éliminer tous ses adversaires, devenant un serviteur zélé du régime prêt à régner sur l'empire hérité. Pour cela, il accepte de payer le prix fort : la froideur d'une vie d'où l'amour, la bonté et la beauté ont irrémédiablement disparu.

►►►« Les Damnés » d’Ivo van Hove à la Comédie Française

Pastille Sonore : Charles Berling

Musique : Engel : Rammstein

Archive Ina du 9 septembre 2009 : Patrice Chéreau pourquoi il a voulu être metteur en scène

Archive Ina du 24 novembre 1969 avec la musique : Lamente per la morte di Pasolini Giovanna Marini (2002) : Pier Paolo Pasolini explique pourquoi les histoires de ses films sont devenues, notamment avec « Theoreme » et "Porcherie", de moins en moins réalistes

Archive du 3 septembre 1971 : Luchino Visconti évoque son film « Rocco et ses frères » influencé par Dostoïevski.


Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.