Ce n'est pas du côté de Guermantes, mais à Saint-Germain-des-Prés que Raphaël Enthoven installe son premier roman "Le temps gagné"(L'observatoire). Dans ce roman d'apprentissage, flirtant avec l'autofiction et le récit intime, il dépeint avec causticité les dessous d'une certaine bourgeoisie intellectuelle parisienne.

Portrait de Raphaël Enthoven, essayiste, auteur de l’ouvrage "Le temps gagné"(L'observatoire).
Portrait de Raphaël Enthoven, essayiste, auteur de l’ouvrage "Le temps gagné"(L'observatoire). © AFP / Joël Saget

Philosophe, essayiste, enseignant et homme de médias, Raphaël Enthoven ajoute une corde à son arc avec ce premier roman aux allures d'une confession d'un enfant du XXème siècle. 

Dans "Le temps gagné", il dresse le parcours d'un jeune garçon, mal aimé et mal traité, qui grandit entre Mabillon et Panthéon, dans le bastion de "l'intelligentsia de gauche" parisienne. Entre un beau-père autoritaire et brutal, une mère soumise et passive, et un père, aussi fascinant que décevant, l'enfant va devoir se construire par lui-même, entre quête de reconnaissance et soif d'amour. 

A travers ce récit autofictionnel, Raphaël Enthoven revient également sur les faits de sa vie intime qui ont fait l'objet d'une exposition médiatique.

Plus qu'un roman people, ce roman d'apprentissage est d'abord le lieu d'une réflexion sur la construction de soi, l'acquisition du courage, le rapport au temps. C'est aussi, et avant tout, une ode au savoir et à la littérature. 

Choix musicaux :

  • Dès que le vent soufflera – Renaud
  • Trompette de la renommée – Georges Brassens

Archives : 

  • Archive Ina du 10 février 2005 ( au micro d’Alain Veinstein ) : Clément Rosset évoque son livre La philosophie tragique
  • Archive Ina du 30 janvier 1951 (au micro d’André Fraigneau) : Jean Cocteau parle de Marcel Proust

Musique : 

  • Asaf Avidan, Lost horse
Les invités
  • Patrick BoucheronProfesseur au Collège de France, titulaire de la chaire : Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècles
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.