"Aquarius" s’est imposé comme le film le plus politique du Festival de Cannes. Normal, c'est le portrait d’une femme libre. Un film qui appelle à la résistance.

Kleber Mendonça Filho et Sonia Braga, le 21 mai 2016, lors de la montée des marches au Festival de Cannes.
Kleber Mendonça Filho et Sonia Braga, le 21 mai 2016, lors de la montée des marches au Festival de Cannes. © AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

D'ailleurs, l’équipe d' "Aquarius" y avait créé l’événement, pour montrer une banderole sur les marches afin de protester contre la destitution de la présidente Dilma Rousseff. "Le Brésil n’est plus une démocratie, Nous résisterons", proclamaient d’autres slogans écrits sur des feuilles de papier brandies par l’équipe.

Kleber Mendonça Filho, ancien critique de cinéma, cinéphile éclairé et désormais cinéaste parmi les plus doués de sa génération sera avec, à ses côtés, l'héroïne de son film, la formidable, actrice, Sonia Braga dans l'Heure Bleue.

Traduction : Hélène Joguet et Carlos Spilak

Musiques :

  • Gilberto Gil : Pai e mae by
  • Queen : Another one bites the dust
  • Antonio Carlos Jobim : Gabriela

Extrait du film Aquarius "démarchage immobilier"

Extrait du film "Bruits de récife"

Archive Ina du 7 novembre 1978 : Jorge Amado parle de la gaité et de la force du peuple brésilien.

Archive Ina du 17 mars 2016 : Dilma Roussef, ancienne présidente du Brésil destituée le 31 août dernier, à propos de la grande expérience politique du président Lula da Silva qui aura les pouvoirs nécessaires pour aider le Brésil.

Générique de l’émission :

Daft Punk : Veridis quo Daft Punk

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.