Elle est l’une de nos plus grandes pianistes, et est l'invitée d’honneur de la « Folle Journée de Nantes » jusqu’au 3 février.

La pianiste Anne Queffelec à la cité des congrès de Nantes pendant les Folles Journées.
La pianiste Anne Queffelec à la cité des congrès de Nantes pendant les Folles Journées. © Maxppp / Franck Dubray/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Passionnée de littérature et de musique dès son plus jeune âge, Anne Queffelec choisit le piano et y consacre toute sa carrière. C’est en 1968 et à seulement vingt ans qu’elle remporte son premier concours international de musique, à Munich. Elle a donné des concerts dans le monde entier, sous la direction de grands chefs d’orchestre comme Pierre Boulez, John Eliot Gardiner, Philippe Jordan ou encore Jean-Claude Casadesus. Sa virtuosité et l’étendue de son répertoire lui ont permis de jouer tout aussi bien Scarlatti, Bach, Mozart que Chopin, Schubert, Liszt…jusqu’à Ravel et Satie.

Anne Queffelec donnera trois représentations à Nantes, dans le cadre de la Folle Journée de Nantes les 2 et 3 février, dont un concert-lecture avec son frère, l’écrivain Yann Queffelec. 

Pastille sonore : Jean Claude Casadesus 

Extrait de film : Amadeus de Milos Forman

Archives : 

  • Archive Ina du 13 novembre 1969 : Vladimir Jankélévitch évoque le langage de la musique et l’ineffable  
  • Archives Ina enregistrée le 18 novembre 1975 : Alfred Brendel parle de ses influences et de l’incomplétude du piano seul « ce n’est pas une fin en soi ».
  • Archive Ina du 30 novembre 1974 : Glenn Gould à propos de son dégout pour les concerts

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.