Quel point commun entre Max Le Corre, boxeur et chauffeur, Laura, sa fille de 20 ans à la beauté renversante et Quentin Le Bars, le maire d'une petite ville bretonne ? Réponse dans le livre de Tanguy Viel, "La fille qu'on appelle" (Minuit) et dans l'Heure Bleue.

Portrait de l’écrivain Tanguy Viel
Portrait de l’écrivain Tanguy Viel © Maxppp / Pierrick Delobelle/PHOTOPQR/BERRY REPUBLICAIN

Dans son dernier roman, La fille qu'on appelle, Tanguy Viel analyse la façon dont le pouvoir étend son emprise. L’auteur y décortique le processus d’aliénation lent, implacable et si difficile à exprimer pour les victimes parce qu’il est si peu palpable à son commencement. 

Laura, 20 ans, porte plainte contre le maire, et le roman se structure à partir de ces paroles timides, pudiques de la jeune femme, puisque là réside toute la logique de l’emprise : elle ne saurait trouver les mots qui conviennent à la situation puisque l’emprise “ce n’est pas un délit, n’est-ce pas?” demande-t-elle.

Tanguy Viel ce soir partage aussi ses interrogations de romancier au masculin dans une société post MeToo, puisque ce roman résonne avec cette question qu’il se posait : en tant que romancier saurait-il se mettre à la place de la jeune Laura, ressentir sa souffrance et sa douleur et éprouver aussi la douleur de ce père aimant ? Ressentir et retranscrire il aura parfaitement su, même si c’est à la troisième personne qu’il préfère le vivre dans le roman. 

Musiques : 

  • Quatre boules de cuir de Claude Nougaro 
  • Life on Mars de David Bowie 
  • La fin du roman d’Hubert Félix Thiefaine

Archives :

  • Roland Barthes à propos de l’écriture vis-à-vis de la parole. 
  • Archive Ina du 1er janvier 1971 ( au micro de Jean José Marchand )  
  • Jean Echenoz à propos du sentiment de la peur dans son écriture.
  • Archive Ina du 28 septembre 2012 
  • George Didi Huberman à propos de la nuit et de la lumière pour mettre au jour le monde
  • Archive Ina du 24 novembre 2009 ( au micro d’Alain Veinstein ) 
  • Tristane Banon raconte la tentative de viol de Dominique Strauss Kahn 
  • Archive de 2007 dans l’émission 93 Faubourg Saint-Honoré de Thierry Ardisson 
L'équipe
Contact
Thèmes associés