L'heure des rêveurs

L'heure des rêveurs.
L'heure des rêveurs. © Radio France

Amis rêveurs, est-ce que vous savez ce qu’il peut bien y avoir dans l’antichambre de nos rêves ? Il y a de la pénombre, de l’obscur, du désir, de l’effroi. Dans l’antichambre de nos rêves il y a comme une musique venue du fond des âges, une parole venue de la nuit des temps. Les contes sont l’antichambre de nos rêves, ils portent en eux une parole transmise de génération en génération, ils portent en eux la trace des gestes de ceux qui les ont raconté. Et si vous tendez l’oreille, vous entendrez les peurs et les espoirs des hommes, les mystères du monde, de nos vies et de l’amour. Et c’est justement là qu’on se tient ce soir, entre le rêve et la réalité, dans ces invraisemblances fécondes, ou chacun cherche son chemin. Mais quel chemin prendre ? Peu importe, ce qu’il y a de bien dans les contes c’est que tous les chemins ont du sens, tous les chemins sont bons, je trouve que c’est plutôt une bonne nouvelle. Si vous aviez des doutes sur celui que vous avez emprunté vous voilà rassuré. Chacun son chemin et à la fin de toute façon ça se terminera bien. C’est ce que Bernadette Bricout et Henri Gougaud m’ont expliqué. Henri Gougaud est écrivain et conteur et Bernadette Bricout, elle, est professeur de littérature orale et vice présidente de l’Université à Paris Diderot.Une heure de clair-obscur, avec les meilleurs guides qui soient, et encore une fois, je vous le promets ça se terminera bien.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.