"L'art de la joie" de Goliarda Sapienza, publié aux éditions Le Tripode
"L'art de la joie" de Goliarda Sapienza, publié aux éditions Le Tripode © Radio France

La joie c’est un art. La joie c’est un métier dans lequel il faut persévérer, il faut savoir apprécier la beauté du monde quelque soient les évènements. Ce sont les mots que vous venez d’entendre en italien, les mots d’Angelo. L’art de la joie, amis rêveurs, c’est une promesse. L’arte de la Gioia c’est aussi le titre d’un de mes romans préférés. Un hymne à la liberté, à l’insoumission et à l’affranchissement. C’est un livre maudit pour lequel son auteur Sapienza Goliarda a tout sacrifié. Pendant dix ans, elle a cessé de jouer au théâtre, happée par la nécessité d’écrire cette histoire. Elle a vendu tout ce qu’elle possédait, ses meubles, ses tableaux, Goliarda Sapienza a vécu dans la pauvreté pour se consacrer à ce qui deviendra son chef d’oeuvre. L’art de la joie. Pourtant en Italie personne ne veut la publier, Angelo son mari s’est battu pendant vingt ans pour que le livre soit édité. Quand il sort enfin en Italie, Goliarda Sapeinza est morte depuis deux ans. L’art de la joie passe inaperçu. Goliarda demeure une auteure méconnue jusqu’à cette rencontre inattendue, entre ce texte et Nathalie Castagné, traductrice d’italien. Coup de théâtre, coup de cœur, Nathalie Castagné est saisie par ce qu’elle lit. Elle n’hésite pas une seconde : il faut traduire ce livre à tout prix et arracher Sapienza Goliarda à l’oubli. A sa sortie en France, c’est un succès extraordinaire. C’est la consécration. L’art de la joie a sorti Sapienza Goliarda de l’ombre.Jusqu’à 21H, c’est le récit de cette belle aventure avec Nathalie Castagné, la traductrice de Goliarda, celle à qui l’on doit la découverte en France de cette auteure tragique et magnifique.

Un avant-goût de l'émission

1'26

L HEURE DES REVEURS - EXTRAIT WEB L'HEURE DES REVEURS LA JOIE

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.