La maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye
La maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye © Radio France

Amis rêveurs, ce soir on part, pas loin, c’est vrai, mais on part, ce soir, je vous emmène dans le pays de Colette, en Bourgogne, je suis allée dans son village d’enfance à Saint -Sauveur en Puisaye. C’est là que Colette a grandi, c’est là que tout a commencé. Etre à Saint-Sauveur c’est comme être au cœur de l’œuvre de Colette, de son inspiration et de sa nostalgie pour ce pays qu’elle disait mal pensant.Je me suis arrêtée devant sa maison, un peu émue, à chercher des yeux ce que j’avais lu, quand on est à Saint- Sauveur en Puisaye, on aimerait tout reconnaître. La pente raide de la rue, la maison bourgeoise du vieux village, les lilas, le perron qui boite. Tout est là, sauf Colette, sauf les lilas. Je suis avec Samia Bordji, dans le jardin d’en face, les pieds dans l’herbe humide, Samia ne se lasse jamais de parler de Colette. Pourtant la première fois qu’elle a essayé de lire Le blé en herbe ça lui est tombé des mains. Elle était adolescente et la seule chose qu’elle partageait avec Colette c’était l’amour des chats. Alors quand on lui a proposé d’être responsable du Centre d'études Colette , Samia a dû s’y mettre, elle n’avait rien lu, elle ne savait rien, elle s’est plongée dans la lecture, et là patatras, vous allez penser que j’exagère, mais c’est pourtant la vérité, en lisant Colette, Samia a compris qu’elle ne vivait qu’à moitié. Comme si jusque là elle avait été à côté d’elle-même. Depuis Colette l’accompagne, elle la lis, la relis, elle cite des extraits de mémoire, elle connait certains passages par cœur. Et quand elle les dit, elle disparaît, elle s’efface, et il ne reste plus que les mots de Colette.

Les liens

Le site du musée Colette à Saint-Sauveur en Puisaye

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.