Ecriture cunéiforme- Matt Neale
Ecriture cunéiforme- Matt Neale ©
Ce soir, c’est le dernier volet de notre série d’émissions sur l’épopée de **Gilgamesh** . Je dois vous avouer que c’est la curiosité qui m’a poussée à en savoir encore plus sur la **Mésopotamie** , sur cette civilisation grandiose, qui a inventé 3500 ans avant Jésus Christ, l’écriture cunéïforme, la première écriture de l’humanité. Cette invention a été une révolution mentale… Imaginez, des hommes résolus à créer un mode inédit de communication qui bouleversera le cours de l’Histoire. Et c’est justement de ça, de cette création, de cette écriture dont j’ai envie de vous parler ce soir. Je suis allée rencontrer **Jean-Jacques Glassner** , un des plus grands spécialistes du monde mésopotamien, un assyriologue qui a passé une bonne partie de sa vie a étudié cette mystérieuse écriture. Jean Jacques Glassner a appris à lire le **cunéiforme** avec Gilgamesh, ce grand roi qui ne voulait pas mourir et qui est parti à la recherche de l’immortalité. En vérité, Jean Jacques Glassner n’a jamais cessé de lire l’épopée de Gilgamesh, parce qu’à chaque nouvelle lecture, il s’arrête sur un mot, il s’interroge sur sa formation, sa traduction. Jean Jacques Glassner est fascinant, c’est un savant, qui manie librement ces signes confus et abstraits en forme de clous et de coins. En le rencontrant, j’ai eu le sentiment d’être au cœur de la recherche sur la Mésopotamie.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.