Amis rêveurs, et si on remplaçait les médecins par des auteurs ? Colette, Hemingway, Goethe à notre chevet. La littérature comme remède à nos douleurs. J’ai rencontré Régine Detambel chez elle à Montpellier. Sur le portail de sa maison, une inscription : Régine Detambel Kinésithérapeute. Régine Detambel est les deux à la fois, kiné et écrivain. C’est une soignante avec les mains et avec les livres. Parce que les livres aussi nous soignent, mais attention pas n’importe quel livre, et certainement pas cette littérature du bonheur et du développement personnel qui nous vend à coup de « comment ne pas gâcher sa vie » les lieux communs sur le bien être de masse. Non, les livres qui prennent soin de nous sont au contraire de grands textes puissants et forts, ce sont ceux qui nous chahutent et nous bousculent. Ceux qui sont comme « une hache pour casser la mer gelée en nous » disait Kafka. Régine Detambel le sait, la vraie bibliothérapie, celle qu’elle défend, celle qu’elle apprend, c’est avec les livres qui nous donnent du souffle, du rythme, de la musicalité, de la métaphore. Et surtout pas de bons sentiments. Encore un dernier mot, avant d’écouter la pensée revigorante de Régine Detambel. Est-ce que vous savez ce que c’est que la poésie ? C’est une ambulance qui fonce quelque part pour sauver quelqu’un.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.