Amis rêveurs, ce soir c’est un autre regard que je vous propose sur Colette, c’est le regard d’une femme écrivain.

Régine Detambel est écrivain et Kinésithérapeute. Pendant des années elle s’est occupée du corps des autres, elle a réparé et ce n’est pas un hasard si elle s’est intéressée aux images du corps chez Colette.

Il y a 15 ans, crayon à la main, Régine Detambel a relevé et recopié dans un carnet les métaphores botaniques et zoologiques du corps qu’elle aimait et qu’elle avait envie de piquer à Colette. De ce travail minutieux est né un livre à la manière du peintre Arcimboldo où les corps des femmes et des hommes deviennent des fleurs, des fruits, des animaux. Régine Detambel aime le regard païen de Colette. Sa main de jardinière, ses yeux de paysagiste. Régine Detambel revendique son héritage, elle a une tendresse quasi filiale pour Colette, c’est elle, qui lui a donné l'envie d’écrire. C’est elle qui l’a autorisée. Colette pousse à vivre, à tout tenter, tout boire même si c’est un peu amer. Aujourd’hui, Régine Detambel a 50 ans et Colette est toujours présente, comme un modèle de belle vieille, exemple d’un esprit qui fait corps avec la vieillesse de sa chair à l’extrême opposé des stéréotypes des personnes âgées que l’on voudrait nous imposer. Colette vivante jusqu’au bout, écrivant jusqu’à la fin. Parce que créer une fleur ou une page c’est un commencement. C’est le commencement.

Les liens

Le site de Régine Detambel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.