Amis rêveurs, si vous croyez connaitre Frankenstein, vous risquez d’être un peu déboussolés ce soir en écoutant cette émission, parce que Frankenstein n’est pas celui que l’on croit. Frankenstein ce n’est pas le nom du monstre mais celui de son créateur. Le monstre, lui, ne reçoit jamais de nom.

La créature que vous allez découvrir ce soir, du moins celle du roman de Mary Schelley, ne ressemble pas du tout à la brute muette et couturée que vous avez en tête. C’est un monstre gentil, affectueux, c’est un monstre bon, doué de raison, qui s’exprime parfaitement. Dans le roman, pas de grognement, pas de hurlement, c’est une créature intelligente, cultivée, qui lit des chefs-d’oeuvres de la littérature. C’est un être attachant touchant qui pleure de désespoir quand il comprend que les hommes se détournent de lui et le rejettent. Le monstre de Frankenstein ne rêve que d’une chose : avoir une fiancée pour fonder une famille et ne plus être seul au monde. C’est un monstre bon par nature mais c’est la société des hommes qui le rend mauvais en l’excluant.

Pour parler de Frankenstein ce soir, je suis retournée voir Jean-Jacques Lecercle. Jean-Jacques Lecercle, je ne sais pas si vous vous souvenez, vous l’avez entendu dans la série d’émissions que j’avais faites sur Lewis Carroll et Alice, il m’avait dit qu’il n’avait trompé Alice qu’une seule fois dans sa vie, et que c’était pour la créature de Frankenstein. Alors je me suis dit que c’était lui, que ça ne pouvait être que lui. Jean Jacques Lecercle : philosophe du langage, marxiste et amoureux de Frankenstein.

Avec des extraits des films "Frankenstein" de James Whale (1931) et "Frankesntein Jr" de Mel Brooks (1974)

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/03/1fe48578-b03c-11e3-907f-782bcb6744eb/640_youngfrankenstein1.jpg" alt="Frankenstein Jr" width="246" height="336" />
Frankenstein Jr © Radio France

Frankenstein
Frankenstein © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.