Mais pourquoi ce titre ?

Citons nos sources, nous nous sommes inspiré de François Bayrou qui dit ceci : « rassembler les centristes, c'est comme conduire une brouette pleine de grenouilles : elles sautent dans tous les sens »... Parole d'expert... Et ces temps-ci les grenouilles s'agitent comme jamais... Cet après-midi par exemple, au palais des Congrès à Paris, le parti radical de gauche et le parti radical valoisien vont se réunifier... D'un côté la France pleure Johnny, de l'autre les radicaux se retrouvent "ça fait un mariage et un enterrement" ironise un élu radical... Mais plus sérieusement, le maire de Nancy et président des valoisiens Laurent Hénart évoque "la chance historique" que représente l'élection d'Emmanuel Macron pour "constituer un espace central progressiste"...

Cette réunification va donc éclaircir le jeu centriste puisqu'il n'y aura plus qu'un seul parti radical ?

Au contraire, ça complique tout ! C'est là que les grenouilles centristes sont pleines de talent... Je vais tenter de vous expliquer : le parti radical valoisien est membre fondateur de l'UDI, le parti du centre-droit créé par Jean-Louis Borloo... Mais avec ces retrouvailles avec les radicaux de gauche, l'UDI demande aux adhérents radicaux de choisir : soit l'UDI, soit le nouveau parti radical... Donc la naissance d'un nouveau parti va créer une concurrence avec un parti déjà existant ! L'espace central est bien embouteillé alors même qu'il n'a jamais été aussi large ! 

Et selon vous, ça n'a rien de paradoxal !

C'est même tout à fait logique... A l'UDI, l'actuel président Jean-Christophe Lagarde est persuadé que Laurent Wauquiez va être élu président du parti Les Républicains demain soir... Il a prévenu hier dans Le Parisien : il n'y aura plus d'alliance avec ce parti, Wauquiez est dans une obsession identitaire et dans un discours anti-européen, il incarne l'ultra-droite... Lagarde mise donc sur un rétrécissement de LR ce qui libère de l'espace au centre à l'ombre de la République En Marche... Mais il n'est pas le seul à faire ce pari, il y a les radicaux donc, il y a les "constructifs" de droite et surtout il y a le MODEM qui tient son congrès la semaine prochaine... Là au-moins, François Bayrou a réglé son problème de grenouilles, il est le seul candidat à sa propre succession...

Pourquoi tant de dispersion au Centre ? 

En politique c'est comme dans la vie, les querelles de familles sont les plus inextricables et parfois les plus violentes... La famille centriste "traditionnelle" n'a remporté qu'une fois la présidentielle (Giscard en 74) et en 2017, si leurs idées l'ont emporté, c'est grâce à Emmanuel Macron qui n'est pas l'un des leurs... 

Ça fait beaucoup de frustrations surtout qu'Emmanuel Macron a reçu l'appui précieux de François Bayrou fâché avec l'essentiel des autres chefs centristes... Au-delà de ces vieilles haines recuites, il y aussi le nerf de la guerre : l'argent... Car à chaque parti correspond un financement public autonome et les cotisations des adhérents... Les grenouilles ont aussi le sens des affaires !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.