Tal a 17 ans, mais comme elle vit en Israël, c’est un âge où l’on est forcé d’être sérieux. Ce qui n’empêche pas de rêver, et de penser que parler à son ennemi serait déjà faire un pas vers la paix. Alors elle lance une bouteille à la mer, espérant qu’à Gaza, dans cette prison à ciel ouvert où Tsahal lance des raids incessants, quelqu’un lira son message et voudra bien lui répondre. En se cachant de tous, parce que écrire à un israëlien peut lui coûter très cher, Naïm va commencer à échanger des mails, d’abord agressifs, puis de plus en plus amicaux avec celle qu’il surnomme ironiquement Miss Peace. Leur vie à tous deux en sera bouleversée.

Une bouteille à la mer
Une bouteille à la mer © Radio France

« Une bouteille à la mer de Gaza », de Valérie Zenatti, a été publié en 2005 à l’Ecole des Loisirs. Le réalisateur Thierry Binisti cherchait une idée de scénario pour aller tourner en Israël, un pays et un conflit qui, comme pour beaucoup d’entre nous, empoisonnent ses pensées depuis bien trop longtemps. Tous deux ont étroitement collaboré à la transposition du roman en film et, dans une semaine, « Une bouteille à la mer » sort dans les salles françaises. Agathe Bonitzer joue Tal, Mahmoud Shalaby, jeune palestinien d’Israël donne vie à Naïm, et la formidable Hiam Abbass interprète sa mère qui le laissera partir pour qu’il ait enfin une vie libre. Parler avec son ennemi, pas d’autre solution. Mais aujourd’hui il n’y a que dans les fictions que ça marche.

Le reportage de Baptiste Etchegaray :

Ils s'appellent Michel, Ali, Martine, Rania, Solange... Certains sont de culture juive, d'autres, de culture arabe, parfois les 2 ou ni l'une ni l'autre. Et ce petit groupe se retrouve chaque semaine pour suivre des cours d'hébreu et d'arabe, une heure de chaque, qui se suivent, avec 2 professeurs bénévoles. L'association s'appelle "Apprenons ensemble" et a un objectif ambitieux : promouvoir la paix entre Israéliens et Palestiniens, grâce à l'apprentissage simultané des 2 langues ! ### La programmation musicale :

- Zita Swoon Group, Sabatu - Bernard Lavilliers, Sourire en coin - Ibrahim Maalouf, Beirut (extrait)

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.