Nous habitons un monde où le désastre a déjà eu lieu.Les oiseaux se taisent, les abeilles meurent d’épuisement, et nos enfants ne veulent plus faire d’enfants qui devraient subir un jour le rationnement de l’eau potable.Faire un bond en dehors du rang des assassins,comme l’écrivait Kafka, est devenu une nécessité.

"Des cabanes pour imaginer un mode de vie dans ce monde abîmé"
"Des cabanes pour imaginer un mode de vie dans ce monde abîmé" © Getty / Martin Barraud

Coupons les écrans, cessons de regarder vers le haut où s’agitent des politiques irresponsables, et cherchons autour de nous comment réparer le tissu déchiré de nos existences. Planter des arbres, lire des livres, marcher au bord de l’eau, faire des cabanes, parler avec des amis, accueillir l’autre, bricoler, recoudre, renouer. Pour espérer changer la vie, changeons d’abord ce qui peut l’être dans nos vies.

Comme l’architecte et paysagiste Christophe Laurens, Marielle Macé a observé autour d’elle s’élaborer de nouvelles formes de vie dans ce monde abîmé. Normalienne, agrégée, elle enseigne la littérature à l’EHESS et à la New York University, et participe aux revues Critique et Poésie. En 2016 elle a publié chez Gallimard, Styles, critique de nos formes de vie, un essai brillant et passionnant sur ce que signifie l’engagement pour chacun aujourd’hui. Depuis c’est aux éditions  Verdier que sont sortis deux petits livres politiques et poétiques,  Sidérer, Considérer »sur les migrants en France en 2017, suivi de  Nos Cabanes  en mars. Deux manifestes stimulants qui, depuis leur parution, circulent de main en main, comme un cadeau précieux, reflet réconfortant de ce qui est en train de s’expérimenter, du plateau de Millevaches au bocage nantais, dans les friches industrielles et au coin de notre rue .

Lire un extrait de Nos cabanes

Extraits de l'entretien 

Il ne s'agit pas de trouver refuge ou de réparer ce monde abîmé  mais d'y refaire des liens , des pratiques, d'y réinventer les façons de se tenir et de se tenir au sens le plus physique.

Les jeunes générations, nous disent que- même dans ce monde saccagé-elles ont droit à une vie désirable, il ne faudrait jamais dire à une génération ou à une portion de la population qu'elle doit survivre ou s’accommoder, tout le monde doit pouvoir imaginer une vie à laquelle tenir.

Les extraits sonores

Christophe LAURENS (Architecte, paysagiste ):

Notre jeunesse  est dans une attente extrêmement forte, simplement d'avoir un avenir possible ,désirable.On a du mal à imaginer l’ampleur du désastre qui vient mais également les possibilités de choses qu'on va pouvoir construire malgré ce désastre à venir  ...aujourd'hui on tente d'ouvrir des pistes alternatives  pour mener des vies autrement..Notre-Dame- des -Landes  n’est pas du côté de l’utopie mais une nécessité absolue ; elle est une des manières aujourd’hui de recommencer le monde 

L’heure bleue 27/02/2019

Luc Boltanski   ".....Venues du management , (l)es techniques d’évaluation ont pris ont pris la forme d'un nouveau mode de gouvernance dont la domination est particulièrement difficile à contrer;  en organisant la lutte contre tous, elles tentent à détruire les formes de solidarité et d’entraide par lesquelles les acteurs de la vie sociale se liaient  pour opposer une résistance collective à l’oppression..... Dans un monde social où chacun est sans arrêt sous la menace de l’épreuve et est incité, à son tour, à mettre les autres à l’épreuve, pour les récompenser, les sélectionner ou les éliminer, la vie sociale devient simplement intenable et parfois infernale....

Extrait du film  Notre Monde (2013) de Thomas Lacoste

Extrait de la pièce Désobéir - Le monde était dans cet ordre-là quand nous l’avons trouvé de Mathieu Riboulet/ Mise en scène Anne Monfort

Gilles Clément: le tiers paysage (en référence au Tiers Etat)  est l’espace où l'on ne fait rien, c’est un délaissé, un trésor qui accueille  une diversité chassée de partout ailleurs

A voix nue 2009 Ruth Stégassy 

La programmation musicale 

Alela DIANE: "Tatted lace",

Les invités
Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.