[scald=9135:sdl_editor_representation]Celestino Alfonso, Olga Bancic, Josf Boczov, Georges Cloarec, Roger Rouxel, Robert Witchitz, Rino Della Negra, Spartaco Fontano, Cesare Luccarini, Antoine Salvadori, Amadeo Usseglio, Tomas Elek, Emeric Glasz, Maurice Fingercwajg, Marcel Rayman, Willy Szapiro, Wolf Wajsbrot, Arpen Lavitian, Missak Manouchian. Deux arméniens, huit polonais, deux hongrois, cinq italiens, trois français, deux roumains, un espagnol. Tous communistes. Arrêtés par la police française le 16 novembre 1943, torturés, fusillés par les allemands le 21 février 1944. Morts pour la France. Il y avait donc encore des choses à savoir sur ces mythiques combattants des années sombres, les FTP-MOI qui, à quelques dizaines contre des centaines de policiers français et allemands, ont assumé la quasi-totalité des actions de sabotage et des attentats contre les occupants en région parisienne entre 1941 et 1944. L'historien Denis Peschanski a profité de l'ouverture des archives de la préfecture de police pour combler les zones d'ombre subsistant autour de ces destins tragiques et glorieux. Il expose aujourd'hui, dans un film réalisé avec Jorge Amat, ce que fut la longue traque opérée par les brigades spéciales des renseignements généraux pour aboutir à trois vagues d'arrestations qui décimèrent la resistance communiste parisienne en 1943. Ce DVD, La traque de l'Affiche rouge est vendu avec un hors-série de l'Humanité de février dernier. Denis Peschanski est, ce soir, l'invité de l'humeur vagabonde.Caroline Ostermann : Julien Lauprêtre est l'un des derniers témoins encore en vie à avoir croisé les héros de l'Affiche Rouge. Ce résistant français militant aux Jeunesses Communistes, a été dénoncé et arrêté par la police française en 1944. Président du Secours populaire français depuis près de 50 ans, il se souvient de ses hommes au courage exemplaire.

programmation musicale

Léo Ferré

L'Affiche rouge ### Daby Touré

Setal ### liens

La compagnie des Phares et Balises qui édite le DVD

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.