Ronit Matalon « Le bruit de nos pas » paru chez Stock, et traduit par Rosie Pinhas Delpuech.

Le bruit de nos pas
Le bruit de nos pas © Radio France

En 1949, Israel n’existe que depuis un an lorsque la « familia » quitte Le Caire pour venir s’installer dans la banlieue de Petah Tikvah. Il y a Lucette, qui va s’appeler désormais Levana, sa mère, la vieille Nonna qui parle arabe, ses deux filles et son fils. Maurice, le père, militant de gauche, très critique vis-à-vis du nationaliste agressif du nouvel état juif, passe de temps à autre. Pour tous, le déclassement est brutal . La famille s’entasse dans une baraque branlante, le père a des dettes, la fille aînée qui se rêvait styliste, deviendra coiffeuse, la mère femme de ménage. La petite fille, enfant farouche et solitaire, regarde, observe, rêve et lit pour voyager dans d’autres mondes.

" Le bruit de nos pas », magnifiquement traduit de l’hébreu par Rosie Pinhas Delpuech , est le premier livre de Ronit Matalon publié en France. Un temps journaliste, pour la télévision puis pour le grand quotidien de gauche Haaretz, dont elle fut la correspondante à Gaza et en Cisjordanie , Ronit Matalon enseigne aujourd’hui la littérature comparée et hébraïque à Haïfa ainsi que l’écriture de scénarios à l’école de cinéma Sam Spiegel. Les livres et les images sont d’ailleurs très présents dans ce livre très personnel à l’écriture envoutante, qui nous parle d’exil, de mémoire, de secret et d’amour. Interprète : Michel Zlotovski

Le reportage de Judith Soussan :

« Tout sur ma mère… » J’ai demandé à Ixchel, à Marc, à Anne, à Jalil, de me raconter leur mère à la manière d’une Ronit Matalon ou d’une Annie Ernaux : des mots, des expressions, des gestes; des souvenirs de sensations venues du fond de l’enfance… pour un portrait-patchwork choral et paradoxal.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.