[scald=11273:sdl_editor_representation]« Composition française. Retour sur une enfance bretonne » Gallimard Que celui d’entre nous qui ne vient pas d’ailleurs lève le doigt… Vivre et travailler au pays, vieille revendication rarement exaucée, n’exprime d’ailleurs pas, tant s’en faut, le désir de tous. Aimer sa terre de naissance, sa famille, son petit Liré, n’a jamais empêché aucun enfant amoureux de cartes et d’estampes de rêver du vaste monde… ou du chef lieu de canton pour y trouver sa voie, ou plus simplement pour échapper à l’enfermement de la communauté. Pierre Jakez Hélias a, lui, vécu ce départ comme un déracinement, la perte du Paradis. Mais chacun ne vit pas l’appartenance à la communauté nationale comme une mutilation. Mona Ozouf a passé le pont. Celui, réputé infranchissable à l’historien, qui sépare l’histoire collective, sur laquelle il convient d’écrire avec la célèbre et mythique objectivité scientifique, de l’histoire personnelle, que l’université abandonne au romancier. Et pourtant, en revenant sur cette enfance bretonne qui fut la sienne, c’est bien de nous, ce nous collectif qui fonde la République, qu’elle nous entretient. Nos passions, nos contradictions, nos petitesses et nos grandeurs, parfois, sont ainsi racontées avec la plume élégante et la belle exigence intellectuelle qui sont les siennes. « Composition Française » est le beau titre de ce beau livre qui parait ces jours-ci chez Gallimard.Martine Abat : Alain Le Goff est conteur, c’est Pierre Jakez Elias qui lui a transmis, dans les années 70, la connaissance des contes et légendes bretons qu’il raconte aujourd’hui sur scène. Pierre Jakez Elias les tenait lui-même de ses collectes auprès de vieux paysans bretons. Par bribes et recoupements il est parvenu à sauver ces histoires avant qu’elles ne disparaissent complètement avec le monde rural. Alain Le Goff se sent imprégné de ces récits même si enfant, déjà ils avaient disparu du cercle familial. Et il les fait revivre aujourd’hui, les transformant parfois pour nous raconter des histoires qui parlent aussi de notre monde contemporain. On pourra écouter Alain Le Goff ce samedi 4 avril à 15h00 à la bibliothèque Landowski à Boulogne Billancourt et cet été avec son spectacle « Temps de chien » en Avignon les 8 et 19 juillet. Ouvrages d'Alain Le Goff : - « Le bateau qui marchait sur la terre et sur l’eau » aux éditions Actes Sud Junior - « Le roi-Cheval et autres contes »

programmation musicale

Didier Squiban

Private domain

Here is this place ### Julien Clerc

Souvenez-vous ### liens

Le festival Mythos

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.