Une femme qui s’enfonce dans l’oubli se souvient qu’elle a cru, autrefois, posséder une vie à elle, mais qu’il s’agissait d’une illusion ; un père, à la dérive, ne supporte pas de voir son échec dans les yeux apeurés de son petit garçon ; deux hommes, la nuit, dans une gare, tentent d’échapper à leur immense solitude. Des destinées minuscules, des histoires de survie, d’échec, de tendresse esquissée se jouent dans les marges d’une ville indifférente. Ce sont les ingrédients habituels de l’univers dramatique de l’auteur australien Daniel Keene, dont de nombreuses pièces ont été montées en France depuis une dizaine d’années.

Didier Bezace retrouve Keene pour la troisième fois à Aubervilliers, depuis « avis aux intéressés » en 2004 et « objet perdu » en 2006. Il met en scène trois pièces courtes regroupées sous le titre « une ville, la nuit » et qui, après La Rochelle en novembre, vont être jouées au théâtre de La Commune du 4 au 29 janvier. Des personnages perdus, qui s’abandonnent enfin ou se débattent encore un moment, et qui sortent un instant de l’obscurité, magistralement interprétés par Patrick Catalifo, Geneviève Mnich, Sylvie Debrun, Daniel Delabesse et Thierry Levaret.

Le reportage de Perrine Malinge :

Rencontre au Théâtre des Quartiers d'Ivry avecJohn Arnold pour le spectacle Norma Jean , du 3 au 29 janvier.

Adaptation et mise en scène: John Arnold. D'après Blonde de Joyce Carol Oates.

Puis en tournée jusqu'en juillet 2012:

le 3/2 Théâtre La Piscine Chatenay Malabry

le 9/3 CC Jean Arp – Clamart

le 13/3 SN d’Alençon en Normandie

le 1/5 Th Jean Vilar de Suresnes

les 5 et 6 avril Théâtre National de Toulouse

etc...

La programmation musicale :

- Alain Bashung, Marilou

- Claire Denamur, Bang Bang

- Rover, Aqualast

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.