Chaque fois qu'on mange on se souvient ... Chaque fois, ou presque, la saveur du plat fait en effet lever des émotions anciennes : l'odeur chaude d'un cuisine de grand-mère, le désespoir glaçant de certains repas en famille, le goût de sel d'une peau aimée, le rire des amis autour du plat fumant. Avoir faim est le contraire du plaisir solitaire. Aimer manger est synonyme d'aimer partager. Une bien jolie collection de petits livres vient de paraître chez Nil éditions. Sous le titre "exquis d'écrivains" des auteurs ont eu carte blanche pour nous concocter quelques plats de leur cru : enfantins, amoureux, exotiques, épicés, maternels, ratés ou réussi, tous ces souvenirs mettent l'eau à la bouche du lecteur gourmet. Chantal Pelletier, avec "Voyages en gourmandise" et Claude Pujade-Renaud avec "Sous les mets les mots" sont ce soir dans l'Humeur vagabonde.

Caroline Ostermann : Redouté par les restaurateurs, le métier de critique gastronomique reste assez mystérieux. Quel traitement les critiques gastronomiques réservent-ils à leurs sensations gustatives ? Quel emploi font-ils du vocabulaire très riche en matière de nourriture, y a-t-il un lien entre chronique gastronomique et littérature ? Rencontre avec deux critiques de la nouvelle génération : Sébastien Demorand, critique pour les magazines Régal, l'Optimum et pour le mouvement Fooding et François-Régis Gaudry, critique à l'Express, il est aussi l'auteur de nombreux livres dont "Mémoires de restaurants" qui vient de paraître aux éditions Aubanel.

programmation musicale

Ibrahim Ferrer

Mi sueno ### Bertrand Belin

Tes délices

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.