pour Dom Juan et Sganarelle , téléfilm de Vincent Macaigne, diffusé jeudi 5 mai à 22h50 sur Arte

avecLoïc Corbery (Dom Juan) et Serge Bagdassarian (Sganarelle) en duo maudit

Dom Juan & Sganarelle (Loïc Corbery et Serge Bagdassarian)
Dom Juan & Sganarelle (Loïc Corbery et Serge Bagdassarian) © Olivier Guerbois

En 2012, ici même, Jean-Pierre Vincent nous parlait avec une verve toute juvénile, de ce Dom Juan qu’il venait de mettre en scène à la Comédie Française. Il en faisait un jeune homme séduisant et rebelle, qui, à force de fouler aux pieds les règles et de provoquer la bonne société de l’époque, finira brisé par elle. Mais, à la fin, on ne l’a pas oublié, l’impie, pourtant foudroyé par le ciel, se relevait et repartait d’un pied léger vers d’autres aventures. Certains critiques s’en étaient offusqués, arguant que dans la pièce de Molière l’assassin du Commandeur est bel et bien entraîné dans les enfers par celui-ci et que changer sa fin était par trop inconvenant. Que diront les mêmes en découvrant bientôt l’adaptation sulfureuse de ce Festin de Pierres réalisée pour Arte par Vincent Macaigne, intitulé Dom Juan et Sganarelle , et qui sera diffusé jeudi soir 5 mai, à 22H50, sans doute pour épargner les yeux innocents, s’il en reste….

En 2011, à Avignon, Vincent Macaigne avait déjà revisité Hamlet d’une façon qui avait bien secoué son public. On reconnaîtra aisément sa patte dans ceDom Juan cynique, dépressif et violent, au corps tatoué, qui cherche désespérément les occasions d’éprouver encore un peu d’intérêt pour la vie et ce temps. Ce film rentre dans le format de la collection initiée par la Comédie Française et Arte, qui invite des réalisateurs à s’emparer d’une pièce du répertoire, sans changer le texte mais en le réaménageant afin de tenir en une heure quarante maximum, et en reprenant les mêmes acteurs. Loïc Corbery y retrouve donc le rôle titre en compagnie de Serge Bagdassarian, formidable Sganarelle, et Suliane Brahim une Elvire chavirante. Le film est très noir, plutôt trash et, passé les premières minutes d’étonnement, on se laisse embarquer avec un vrai plaisir dans ce voyage au bout de la nuit. Une nuit bleutée, traversée de râles et de musique, de sexe, d’humour et de poésie.

Loïc Corbery et Vincent Macaigne sont, ce soir, les invités de l’Humeur Vagabonde.

Visionner un extrait sur le site d'Arte

Les archives diffusées ce soir

Jean- Pierre Vincent évoque Dom Juan

ARCHIVE INA Studio théâtre 28.09.2012

ARCHIVE INA « La grande table » 25.09.2012

Le reportage de Perrine Malinge

Rencontre avec Serge Bagdassarian , de la Comédie Française, alias Sganarelle

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.