Lorsque dans les plus grands musées du monde, on vient admirer ses toiles, on n’imagine généralement pas que ce peintre abstrait, d’une radicalité absolue, ait pu représenter chaque jour jusqu’à sa mort une fleur dans le plus pur académisme !

Piet Mondrian – Ferme près de Duivendrecht vers 1916 – Huile sur toile – 85,5 x 108,5 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020.
Piet Mondrian – Ferme près de Duivendrecht vers 1916 – Huile sur toile – 85,5 x 108,5 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020. © Kunstmuseum Den Haag, The Hague,the Netherlands

En 1965 le couturier Yves Saint Laurent ébranle le monde de la haute couture avec son extraordinaire collection Mondrian. Explosion de couleurs franches, formes géométriques soulignées de lignes noires horizontales et verticales, c’est le style reconnaissable dans le monde entier du peintre hollandais, inventeur du néo-plasticisme, mort en 1944 à New York. Et, lorsque dans les plus grands musées du monde, on vient admirer ses toiles, on n’imagine généralement pas que ce peintre abstrait, d’une radicalité absolue, ait pu représenter chaque jour jusqu’à sa mort une fleur dans le plus pur académisme !

Piet Mondrian – Moulin – 1911 – Huile sur toile – 150 x 86 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020.
Piet Mondrian – Moulin – 1911 – Huile sur toile – 150 x 86 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020. / Kunstmuseum Den Haag, The Hague, the Netherlands

Il est bon que, parfois, une exposition vienne bouleverser ce que l’on croyait savoir d’un artiste. Au vu de l’annonce de la toute dernière organisée dans le si charmant Musée Marmottan-Monet, on a cru avoir mal lu : « Mondrian figuratif » en étant l’intitulé. Sans doute des œuvres de jeunesse, du Mondrian avant Mondrian en quelque sorte. En réalité, Marianne Mathieu qui dirige le musée nous propose carrément de renouveler notre compréhension du peintre qui, démontre-t-elle en une soixantaine de tableaux, a toujours conjugué en même temps figuration et abstraction.

Grâce à la collection méconnue de Salomon Slijper, conservée au musée de La Haye, nous pouvons donc comprendre l’évolution de Piet Mondrian vers la représentation quasi mystique de l’essence des choses.

Quelques toiles

Piet Mondrian – Moulin dans la clarté du soleil 1908 – Huile sur toile – 114 x 84 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020.
Piet Mondrian – Moulin dans la clarté du soleil 1908 – Huile sur toile – 114 x 84 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020. / Kunstmuseum Den Haag, The Hague, the Netherlands
Piet Mondrian – Clocher en Zélande – 1911 Huile sur toile – 114 x 75 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020.
Piet Mondrian – Clocher en Zélande – 1911 Huile sur toile – 114 x 75 cm à voir au Musée Marmottan-Monet jusqu'au 26 janvier 2020. / Kunstmuseum Den Haag, The Hague, the Netherlands

Pour aller plus loin

Le dossier de presse de l’exposition au musée Marmottan à Paris

Les extraits sonores diffusées dans l'émission 

Mchel Seuphor ( 1901 - 1999, poète, romancier, critique d'art belge . Sa vie tout entière est engagée dans les révolutions de l'art du XXe siècle. Il fut l'ami de Mondrian) : "Mondrian a glissé de la figuration à l’abstraction d'abord par l'idée de la discipline horizontale verticale qu'il découvrait dans la nature... peu à peu il se met à voir dans la nature l'horizontalité et la verticalité, un dualisme fondamental sur lequel il fondera tout"  Images et idées : émission du 17 mars 1968

Serge Lemoine, ancien directeur du Musée d'Orsay, spécialiste de Mondrian : Mondrian expérimente un peu tous les styles en même temps, mais ce n’est pas un suiveur, c’est un TRES grand peintre fauve : exemple, le tableau  « le moulin incandescent »(  1908 ) Les mardis de l’expo 08/02/2011 

Marina VANCI, maître de conférences à l'université de Paris-I: Mondrian s’intéresse non pas à l’aspect extérieur du paysage (à la différence des impressionnistes ) mais à la structure du paysage : la recherche  de la permanence sera une des quêtes de la peinture de Mondrian _ Les chemins de la connaissance 1986/12/1_5 

Michel Seuphor : Portait de Mondrian et de son atelier à Montparnasse :un homme simple et humain  pour lequel  comptait seulement  le tableau en train de se faire Mémoire du siècle 13/08/1991

Michel Seuphor : L’évolution de Mondrian, du cubisme à l’abstraction..... en 1922 , il écrit que ce qu’il poursuit est atteint et qu’il pourrait ne plus peindre   L'art et les hommes : inventaire Montparnasse , Jean Marie Drot, -1964

La programmation musicale

Brad Mehldau : prélude et Fugue numéro 12 en Fa mineur  de J.S. Bach 

L'Humeur vagabonde vous recommande chaleureusement 

Le concert d'un des plus grands  pianiste allemands Peter Rösel , à la salle Gaveau à Paris ce  jeudi 7 novembre à 20h30 

Les invités
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.